Précision

Dans une lettre d’opinion parue dans notre édition du vendredi 22 juin intitulée «Le plus coûteux scandale des quinze ans de règne libéral» et portant sur la fermeture de Gentilly-2, l’auteur Jacques Dagenais mentionnait que la FTQ représentait le puissant syndicat des ingénieurs d’Hydro-Québec. Or, cette affirmation est inexacte. Le Syndicat des ingénieurs d’Hydro-Québec est un syndicat indépendant, non affilié à une ou l’autre des grandes centrales syndicales.