Pourquoi ne pas faire les travaux de nuit?

OPINION / Lettre adressée au premier ministre du Québec, François Legault, et à François Bonnardel, ministre des Transports.

Messieurs,

Alors que l’on parle de transports rapides, ce n’est pas du tout ce que l’on vit à Shawinigan. Votre ministère a entrepris il y a déjà six mois de refaire le pont qui surplombe la rivière Saint-Maurice. Ces travaux vont durer jusqu’en 2020. Or, dernièrement, les employés qui travaillent à la réfection du pont ont entrepris de boucher les nids-de-poule dans la chaussée. Ces travaux sont effectués durant le jour et interrompent toute circulation sur le pont. Cela a pour conséquence de créer des délais de vingt à trente minutes chaque fois que l’on traverse le pont.

Serait-il possible que ces travaux soient effectués la nuit? Cette situation nuit à l’économie de Shawinigan. Car si je dois me déplacer, je vais tout faire pour ne pas avoir à traverser le pont. Il y a des gens qui perdent des heures de travail, les moteurs qui tournent pour rien, les utilisateurs du transport en commun qui attendent leur autobus trente minutes dans le froid, sans compter d’autres conséquences que j’ignore.

Dernièrement, soit les 18 et 19 mars, la circulation était fluide sur le pont. Mais la semaine précédente, il m’est arrivé d’attendre une heure et demie. Venez faire un tour à Shawinigan incognito et vous serez à même de constater les désagréments que cela occasionne. Je ne sais pas combien d’heures par jour les ouvriers travaillent à la réfection du pont. Alors qu’ils fassent tout le travail de nuit.

Je vous remercie de l’attention que vous voudrez bien porter à ces suggestions.

André Thibaudeau

Shawinigan