Pourquoi maintenant?

De nos jours, il ne faut plus s’étonner de rien. Délaissons Donald Trump pour nous tourner vers le Québec, précisément vers notre gouvernement provincial. Nous apprenons que le président de l’Assemblée nationale du Québec, M. Jacques Chagnon, se la coule douce aux frais des contribuables. En effet, il se gave de homards tout en dégustant de bons vins à la salle à manger parlementaire. Ce sont nos impôts et nos taxes qui lui servent ces bons repas sur une base régulière.

Son rôle au Parlement est celui de président de l’Assemblée. En tant que tel, il fait respecter la loi et l’ordre lors des réunions parlementaires. Quelle ironie !

Comment se fait-il que nous apprenons cette nouvelle seulement quelques jours avant son départ à la retraite. Il inspirait tellement la confiance par sa prestance. Depuis combien de temps se fait-il servir des repas gastronomiques qui ne figurent pas sur le menu? Sa devise doit être «Faites ce que je dis et non ce que je fais». Des profiteurs et des parasites, il y en a partout, même chez nos dirigeants; d’autres diront «surtout»...

Jocelyne Bruneau,

Trois-Rivières

Longue attente
Avez-vous essayé d’appeler au Service à la clientèle de Cogeco dernièrement?

Ce n’est pas possible le temps que ça prend pour les rejoindre. La semaine dernière, j’ai communiqué avec eux et j’ai attendu pendant une heure et demie: pas de réponse. Je me suis découragé et j’ai raccroché. Le lendemain, la même chose, une attente infinie et pas de réponse.

Lorsqu’on appelle, il y a un répondeur qui nous parle à intervalle régulier. On nous dit d’être patient et quelqu’un répondra dès qu’un préposé sera libéré. Ça dit aussi qu’ils sont en train de faire des réparations sur leur système.

Le problème, c’est que ça fait trois mois qu’on nous chante la même chose et il n’y a pas de changement. C’est vraiment désolant, on paye pour un service et quand on veut une réponse à nos questions on ne répond pas ou on répond après des heures d’attente interminable.

Les gens n’ont pas que ça à faire d’attendre des heures sur la ligne afin de parler à quelqu’un chez Cogeco. Je me demande s’il n’y a pas un manque de personnel chez eux ou alors ils ne veulent pas payer de personnel supplémentaire pour répondre au téléphone. Il faut que ça se règle bientôt car ce n’est pas plaisant de faire affaire avec eux. Ce n’était pas comme ça avant. Alors faites quelque chose pour corriger la situation.

Gilles Bergeron

Notre-Dame-du-Mont-Carmel