Pourquoi le Jour de la Terre?

OPINIONS / Il y a une semaine, c’était encore le Jour de la Terre. Je dis «encore» car je me demande pourquoi on a besoin d’un jour précis pour penser à la Terre. Puisque c’est la seule planète qu’on a, il me semble qu’on devrait s’en soucier tous les jours.

Depuis quelque temps, on voit de plus en plus de mobilisations pour sauver la planète: pacte pour la transition, déclaration d’urgence climatique, marches, conférences, etc. Pourquoi tout ça? Et surtout, qui participe à ça?

Pour notre grand malheur, ce sont toujours les mêmes qui font des efforts. En fait, les «convaincus» ne font même plus d’efforts tellement c’est rendu normal pour eux de recycler, de limiter leurs émissions polluantes, de réduire leur consommation d’eau, de diminuer les emballages et le plastique à la source en évitant les produits jetables, bref de réduire leur empreinte écologique.

L’humanité a atteint un point critique. Souvenons-nous que ce qu’on doit sauver, ce n’est pas la planète car elle était là bien avant nous et sera là bien après. Non, ce qu’on doit sauver, c’est la vie sur Terre, notre vie.

Pour ce faire, on doit atteindre les imbéciles, euh, je veux dire les irréductibles, ceux qui ne croient pas que les changements climatiques nous menacent.

Mais comment atteindre des gens qui ne pensent qu’à eux et leur petit confort? Des gens qui chialent qu’il fait trop chaud et que les légumes sont trop chers mais qui passent l’hiver à faire chauffer leur voiture des 10-15 minutes tous les matins sans voir l’impact de leur comportement?

Lors des énièmes manifestations du Jour de la Terre, on entendait des gens dire que les gouvernements doivent faire quelque chose. Pourquoi attendre alors que la solution est là, juste devant notre nez, tellement simple que c’en est ridicule: arrêtons de brûler du pétrole pour rien.

Arrêtez de faire chauffer votre moteur, même le CAA dit que ça ne donne rien. Éteignez votre moteur quand vous attendez dans un stationnement. Arrêtez de tondre votre pelouse quand elle n’a pas poussé. Arrêtez de mettre votre bac roulant au chemin s’il n’est pas plein, le camion arrêtera moins souvent. Regroupez vos déplacements au lieu de partir trois fois pour faire trois commissions. Achetez local. Arrêtez de vous promener pour rien. Pratiquez des vrais sports au lieu de brûler du carburant, vous serez plus en forme. Achetez des véhicules moins polluants, c’est moins cher.

Chaque petit geste compte. Il est grand temps de trouver un moyen de réveiller les irréductibles. Quand je pense que ces gens disent «Je t’aime» à leurs enfants et petits-enfants tout en ruinant leur avenir, quelle hypocrisie.

Nancy Lacerte

Saint-Boniface