Pourquoi la reine?

OPINIONS / La Couronne, donc la reine d’Angleterre, est constitutionnellement le centre de l’ordre juridique canadien. Tout se fait en son nom. Si vous êtes poursuivi au criminel, c’est la reine qui vous accuse. Si vous recevez un subpœna pour comparaître à la Cour, c’est au nom de la reine qu’il est libellé.

J’ai toujours prétendu que les subpœnas envoyés au nom de quiconque, fut-il juge, ne respectent pas notre ordre constitutionnel. Même les lois des Parlements sont édictées au nom de la reine.

Cette omniprésence royale fait partie de la Constitution du Canada. C’est pourquoi elle est représentée par une gouverneure générale et par des lieutenants gouverneurs dans les provinces. Pour être valable, une loi dûment adoptée par un Parlement doit obligatoirement être signée par le représentant de la reine.

Je trouve que la reine Élisabeth II est une femme exceptionnelle qui possède un très grand sens du devoir. Mais je trouve également qu’il serait temps que le Canada modifie son ordre constitutionnel de façon que ce qui est fait au nom de la reine soit désormais fait au nom de l’État. D’ailleurs sauf erreur, l’Australie a déjà évolué en ce sens et la moitié des Canadiens anglais seraient favorables à un tel changement. Harper n’est pas de ceux-là.

Si un changement de cette nature survenait un jour, les politiciens qui auraient voté pour ce changement seraient les mêmes qui lui ont juré fidélité lors de leur assermentation comme député ou ministre. Cocasse, n’est-ce pas?

Quant au prince Harry et à son épouse Meghan, le Canada ne devrait pas leur payer une vieille cenne noire. Ce sont des assistés sociaux de luxe.

Serge Gagnon

Louiseville

Un organisme pour gérer le nouveau Colisée de Trois-Rivières?

La Ville de Trois-Rivières devrait sérieusement envisager la possibilité de confier à un organisme ou une entreprise l’administration et la gestion du Colisée, et ce, 365 jours par année, comme c’est le cas pour le Centre Bell de Montréal ou pour le Centre Vidéotron de Québec.

Les organisations en place ont la responsabilité d’administrer le centre pour les sports de glace et pour la présentation de spectacles, dans les périodes où la glace est libre.

À mon avis, la rentabilité du nouveau Colisée pour la Ville de Trois-Rivières passe par cette formule.

Guy St-Pierre

Louiseville