Pour un oléoduc acceptable au Québec

OPINION / Tout d’abord, je me dois de préciser que je suis très préoccupé par les problèmes environnementaux. Je suis également conscient que la société québécoise s’oppose à un projet d’oléoduc pour transporter le pétrole albertain.

Par contre, il est évident que nous sommes dans une société qui dépend encore grandement des énergies pétrolières. Il nous faut aussi tenir compte de l’aspect économique et sécuritaire relié au transport de ce produit en provenance de l’ouest, nous n’avons qu’à nous rappeler le drame de Lac-Mégantic.

Nous ne pouvons, non plus, nous fermer les yeux face à nos besoins énergétiques actuels et face au développement économique de notre pays. Il est évident que tous nous préférons utiliser nos ressources énergétiques locales plutôt que de dépendre du pétrole en provenance de l’Arabie Saoudite.

Alors, pourquoi ne pas aménager un oléoduc en suivant le tracé des lignes à haute tension à travers notre province? Ces dernières sont déjà défrichées et permettraient un accès rapide en cas d’accident. Elles offrent, de plus, l’avantage de ne pas empiéter sur des terres agricoles ou sur des terrains habités. Ces tracés des lignes de haute tension se retrouvent un peu partout au Québec et sont facilement accessibles.

Tout ceci sans compter l’aspect financier qu’Hydro-Québec pourrait retirer dans ce partage de l’espace.

Bien que nous produisions de l’électricité en masse, il serait stupide et ridicule de tenter de renier nos besoins actuels en énergie pétrolière.

Thierry Évrard

Trois-Rivières