Mgr Luc Bouchard
Mgr Luc Bouchard

Pâques et la COVID-19

OPINION / Chers fidèles du Diocèse de Trois-Rivières, chères personnes de bonne volonté,

Je vous écris ces quelques lignes pour vous dire que je suis avec vous de tout cœur et ma pensée comme ma prière ne vous font pas défaut.

Pâques apporte toujours un message d’espérance: Jésus, qui a donné sa vie sur la croix pour l’humanité, a vaincu par son amour le péché et la souffrance et la mort. Il est ressuscité. Alléluia! Alléluia!

Ce message qui est au cœur de la foi chrétienne retentit toutefois dans un contexte tout à fait particulier cette année. Nous vivons une pandémie mondiale.

La foi chrétienne peut et est durement ébranlée comme peut l’être la confiance de toute personne de bonne volonté. En tant que Pasteur de la communauté catholique de la Mauricie, je veux d’abord vous inciter à ne pas perdre confiance et foi en Dieu. Pâques nous dit et c’est Dieu qui parle: «Je ne vous abandonne pas. Pour vous mon Fils a donné sa vie». En effet, comme le dira l’Apôtre Paul: «Rien ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté pour nous en Jésus Christ Notre-Seigneur» (Rm 8,39). Et en ce jour de Pâques le Fils nous redit: « Courage, j’ai vaincu le monde» (Jn 16,33) et «Je suis avec vous jusqu’à la fin des temps» (Mt 28,20).

Et s’il peut y avoir également un message pour les personnes de bonne volonté, je n’hésite pas à rappeler ce beau texte de l’Évangéliste saint Jean: «Dieu a tant aimé le monde, qu’il a donné son Fils unique» (Jn 3,16).

Il est sûr que comme chrétiens avec nos frères et sœurs en humanité, nous cherchons des réponses aux difficiles questions que nous pouvons tous avoir dans cette situation que nous vivons ensemble. Et nous cherchons un sens à ce que nous vivons solidairement. Il nous faudra peut-être chacun pour soi trouver réponse. Mais pour le chrétien ou la chrétienne, la foi lui dit de ne pas désespérer. Car Dieu, oui Dieu, est passé par nos épreuves humaines. Rappelons les sueurs du jardin de Gethsémani, les souffrances et la mort sur la croix du Vendredi saint, le silence du tombeau du Samedi saint. Mais pour redonner espérance à l’humanité, Il nous apporte la joie de la Résurrection du Dimanche matin. Il est Lui, notre frère en humanité, en qui nous pouvons mettre notre foi. N’ayons pas peur, gardons confiance. Il est aussi Dieu à nos côtés. Il marche avec nous. Et c’est fort de cette assurance, même en ces temps difficiles que je peux vous souhaiter de Joyeuses Pâques!

Ensemble, on va y arriver!

Mgr Luc Bouchard

Évêque du Diocèse de Trois-Rivières