Panique à un poste d’essence

OPINIONS / J’arrive pour faire le plein au poste d’essence. Le pompiste me prévient que le système de carte de crédit est en panne. Je lui réponds: «Tu peux faire le plein» et un autre client de la même génération que moi lui aussi lui dit qu’il pouvait faire le plein comme d’habitude.

J’entre à l’intérieur du poste d’essence, la responsable est au télépnone et elle me semble en panique. J’ai fait quelques farces sur la situation et j’ai payé comptant avec des billets de banque.

J’aurais souhaité que tous les systèmes de carte de crédit tombent en panne à la même heure au Québec et principalement dans des endroits où on refuse la monnaie canadienne, comme dans certains restaurants, endroits de stationnements ou magasins. Cette pratique est discriminatoire quand on donne préséance à la carte de crédit quand on sait que 50 % des titulaires de cartes paient seulement le minimum chaque mois.

Guy St-Pierre

Louiseville