Ode à Notre-Dame de Paris

OPINIONS / Charmante Dame, êtes-vous fâchée? Vous avez failli disparaître. Mais pourquoi donc?

Vous, qu’on a qualifiée de vieille dame, êtes-vous fatiguée de nous voir vivre?

Vous, forteresse de foi, êtes-vous désespérée de nos manques d’amour et de nos abandons?

Vous, monument d’histoire, vous ne voulez plus être témoin de nos guerres, de nos chicanes.

Oh! Notre-Dame, vous devez revivre.

Nous avons besoin de vous plus que jamais!

Parce que dans l’intimité de votre présence, nous retrouvons notre dignité.

Parce qu’en votre demeure, tout voyageur terrestre retrouve la paix de l’âme.

Chère Dame, vous avez toujours ouvert vos portes à l’humanité

Même si quelques fois en des jours troubles on vous a chahutée.

Chère Dame, votre grande maison est déjà ici-bas «la maison commune» de ton fils.

Pendant la détresse de ce soir de feu, des Ave Maria vous ont accompagnée.

Un jour pas trop lointain, d’autres priants pourront vous dire: «Revenez!» et «Restez avec nous!»

Et cette fois, ça sera avec des élans de joie.

Gaston Kirouac, prêtre

Sainte-Geneviève-de-Batiscan