Nouveau colisée: l'heure juste s'impose

OPINIONS / Le dossier du nouveau Colisée fait couler beaucoup d’encre présentement et pour cause.

Les nouvelles installations de premier ordre feront la fierté de la population trifluvienne et les élus municipaux ont à coeur d’en maximiser son utilisation pour le meilleur bénéfice de l’ensemble des contribuables.

L’administration municipale devra évaluer deux candidatures possibles, soient celle des Patriotes de l’UQTR évoluant dans la ligue universitaire canadienne et une équipe de la East Coast League, projet mené par l’homme d’affaires Dean MacDonald (la East Coast League est un circuit professionnel de hockey inférieur à la Ligue américaine. Le Rocket de Laval est le club filial des Canadiens dans la Ligue américaine).

Dans ce dossier, il appert que, bien que désirable, la cohabitation où deux équipes se partageraient les installations du nouveau Colisée ne soient pas possible parce que celui-ci n’a pas été conçu pour servir deux organisations locales majeures. Pour atteindre un tel objectif, il appert que des investissements supplémentaires substantiels seraient requis, investissements se situant aux alentours de 1,5 millions$ (basé sur certains estimés non officiels). L’hypothèse que le nouveau Colisée ne puisse accueillir qu’un seul locataire principal devient très probable.

Basé sur ces faits, les élus municipaux auront un choix difficile à faire.

Option - les Patriotes.

Daniel Lamarre, président du Cirque du Soleil, a mis en place un comité consultatif (dont je fais partie) visant la relance du programme sport universitaire élite des Patriotes avec le programme hockey comme fer de lance. L’UQTR est certainement l’institution phare par excellence de Trois-Rivières. Son programme Patriotes est sûrement l’un de ses meilleurs outils pour la faire rejaillir non seulement en Mauricie, mais partout au Québec et au Canada le tout au grand bénéfice de Trois-Rivières et de tous les trifluviens. Pour atteindre cet objectif et aspirer au championnat canadien comme ce fut le cas par le passé, il nous apparait crucial que le Club de hockey les Patriotes soit locataire principal du nouveau Colisée. Pour nos athlètes Patriotes, notre université s’est déjà entouré d’équipes de coaching de premier plan, de nouvelles facilités d’entrainement de premier ordre et d’un groupe de professionnels de support de très grande qualité. Nous sommes d’ailleurs sur la bonne voie, notre équipe Patriotes de soccer masculin ayant remporter le championnat canadien en 2019! Les étudiants-athlètes sont de plus en plus attirés par le programme Patriotes. D’ailleurs l’édition hockey Patriotes 2019-20 est composée de 21 vétérans de la LHJMQ, dont 9 anciens capitaines. Avec le support de la communauté trifluvienne, le meilleur reste à venir.

Option - Club de la East Coast League.

Je n’ai franchement pas d’idée précise du plan de Dean MacDonald, sauf pour quelques brides d’articles parues à date. Voici quelques questions auxquelles M. MacDonald se doit de répondre : Parle-t-on d’une nouvelle franchise ou d’une franchise existante, si oui laquelle? Qui seront les joueurs? Avec quelles équipes de la Ligue Nationale sont-ils sous contrat? Quelles sont vos attentes pour la gestion du nouveau Colisée? Êtes-vous prêt à vous engager pour une longue période de temps? Quelle est votre entente avec les Canadiens?

Le dossier de l’implication des Canadiens dans le projet de M. MacDonald est évidemment très important dans cette analyse. Nous avons entendu parler à date d’opinions divergentes en

provenance des Canadiens. Certaines rumeurs parlent d’investissements des Canadiens dans la nouvelle franchise; d’autres parlent de Club filiale du CH à Trois-Rivières; d’autres disent qu’il n’est pas question d’investissement des Canadiens dans la potentielle nouvelle franchise; d’autres parlent que le nombre de joueurs appartenant aux Canadiens et jouant à Trois-Rivières ne serait que de 4 ou 5 joueurs; d’autres disent qu’il n’est pas question de club filiale du CH…. Sans rien enlever au mérite des joueurs de la East Coast League, une autre importante question est : est-ce que les trifluviens voudront appuyer très longtemps une équipe formée de joueurs qui n’ont pas été retenus dans la Ligue Américaine par les clubs écoles de la Ligue Nationale (comme le Rocket de Laval)? Je parle ici de la possibilité de créer un sentiment d’appartenance, de créer un lien avec la communauté.

Connaissant bien l’organisation des Canadiens, qui en est une de première classe à tous les égards, je suis convaincu que ceux-ci voudront préciser une fois pour toute quel serait leur rôle dans un éventuel projet avec Dean MacDonald et la East Coast League. Cette réponse jouera sûrement un rôle très important dans l’évaluation du dossier par les élus municipaux. Actuellement, les rumeurs concernant le niveau d’implication des Canadiens gonflent à vue d’oeil et peuvent vraiment fausser le débat. et, après le fait, potentiellement créer une immense déception auprès de la population trifluvienne. Il est plus que temps pour que les élus et la population aient l’heure juste avant que ne se cimentent des illusions basées sur des hypothèses et des rêves! Ce qui importe le plus, c’est d’éviter de créer une immense déception auprès de la population.

Pour revenir au concret du côté des Patriotes, nos responsables, avec l’appui du recteur Daniel McMahon, ont déposé au conseil municipal de Trois-Rivières un dossier très étoffé qui va bien au-delà des activités de nos Patriotes hockey dans leur ligue universitaire canadienne. Le dossier de la présence des Patriotes hockey au nouveau Colisée est crucial pour la poursuite de la relance du projet-global des Patriotes.

Loin de moi l’idée de dénigrer le projet de M. MacDonald, mais force est d’admettre que si les élus ont un choix à faire, le projet-global des Patriotes devrait primer.

Pour prendre une décision éclairée les élus se doivent d’obtenir réponse à toutes les questions. Je sais que c’est ce qu’ils réclament, et à raison.

René Guimond

Membre du Comité aviseur des Patriotes

Ex : Natif de la Mauricie, ex VP Expos de Montréal, Président TQS, 1er VP Cogeco inc.