Ne mettez pas tous les aînés dans le même panier!

OPINION / Depuis une semaine, dans tous les médias, on s’en prend aux aînés qui osent sortir de chez eux et on peut lire des: «enfermez-les, faites-les arrêter par la police, sortez l’armée, dénoncez-les»... mais, sommes-nous rendus aux États-Unis? Vous souvenez-vous lorsque Trump a déclaré que l’ennemi commun était les immigrants latinos? Tout le monde s’est mis à les détester, des gens ont dénoncé leurs amis de longue date et certains ont même pensé les tuer à vue!

Bien sûr, il y a des hurluberlus imbéciles comme on en a vu à la télé, mais ce n’est pas la majorité des aînés. La plupart sont conscients des risques et savent se protéger efficacement. Les médias sont aussi responsables de cet état des choses car ils ont abondamment diffusé qu’il n’y avait pas de pénurie et que ça ne valait pas la peine de se stocker de la nourriture. Alors plusieurs (dont moi) n’ont pas stocké en se disant que l’on pourrait sortir une fois par semaine pour se ravitailler, sans savoir que nous serions des parias de la société.

Une personne a même ri des aînés en disant que de sortir pour acheter deux bananes c’était stupide... J’ignore si cette personne est au courant que beaucoup d’aînés vivent seuls, sans internet parce qu’ils n’en ont pas les moyens et que ces deux bananes sont peut-être leurs repas pour deux jours? Il y a des gens qui vivent avec seulement la pension de vieillesse et qui n’ont pas les moyens de faire des grosses épiceries! Vivre seul et pauvre, se sentir abandonné et rejeté par la société, ça peut engendrer des êtres irascibles et provocateurs.

Les aînés ont les mêmes droits que les autres mais sont plus faciles à repérer, ce qui en fait des boucs émissaires parfaits pour passer vos frustrations. Quand on ne sait pas quoi sortir comme sensationnalisme, on casse du bois sur les aînés, les nouveaux ennemis du peuple... Reste plus qu’à se trouver un Trump pour voter pour lui. Souriez, vous êtes filmés.

Jean-Noël Béliveau

Trois-Rivières