Le photographe Jean Normandin n’est plus.

Merci Jean!

OPINIONS / Une cérémonie qui se déroule rarement à cet endroit aura lieu le samedi 14 mars à 11 heures... Des funérailles seront en effet célébrées dans la Basilique Notre-Dame-du-Cap.

Un bénévole émérite vient de s’éteindre à plus de 90 ans. Dont une soixantaine (!) comme «artisan de la réputation des lieux». Jean Normandin a accompagné Notre-Dame du Cap dans ses voyages à travers le pays dans les années 60. Il a photographié des centaines et des centaines de groupes de visiteurs venus des États-Unis, de l’Ontario, du Québec et des Maritimes. Il a guidé nombre de personnes dans les jardins, la Basilique et le Petit Sanctuaire pour leur raconter en français comme en anglais l’histoire merveilleuse des lieux.

Jean Normandin était un photographe enthousiaste qui a archivé nombre d’événements qui se sont déroulés sur les terrains du Sanctuaire.

Parmi ses reportages photographiques, retenons la construction (1955-1964) de la dernière grande basilique québécoise (où 400 000 personnes circulent encore chaque année). Retenons aussi la visite du pape Jean-Paul II en 1984. M. Normandin a été un véritable témoin de la foi populaire des catholiques d’ici et d’ailleurs.

Jean fut mon inspiration pendant mes quatre années de travail au Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap. Comme lui, j’ai eu à capter la lumière des incomparables vitraux qui s’y trouvent. Lui sur pellicule photographique dans les années 70 et moi sur support numérique en 2015.

Tous les deux, nous avons tenté de rendre hommage à la beauté des lieux et surtout de celle qui a inspiré leur création, Notre-Dame du Cap. Par son célèbre sourire, Jean Normandin affichait déjà une joyeuse bouille de ressuscité!

Pierre Montreuil

Trois-Rivières