Merci, gens de Ristigouche!

Ristigouche, nous sommes fiers de toi, dans ta bataille de David contre Goliath, tu as prouvé aux Québécois que la raison a préséance sur l’argent. Tu as prouvé aux Québécois que même si nous sommes petits, nous pouvons réussir à battre un gros. Nous sommes fiers ici à Batiscan de t’avoir aidé à combattre pour la justice et surtout pour ton eau potable. Nous sommes fiers ici à Batiscan d’avoir contesté le passage d’un oléoduc, trop près de nos installations aquifères aussi.

Nous voulons te dire Ristigouche, nos mille remerciements pour ton acharnement et nous désirons remercier toutes les municipalités grosses ou petites qui ont contesté l’implantation d’un réseau de transport pétrolier.

Aujourd’hui la raison et le droit ont prévalu et Ristigouche a su protéger ses installations d’eau potable contre un Gastem envahissant.

La juge a indiqué que l’intérêt public, le bien-être collectif d’une communauté et la sécurité des citoyens doivent être soupesés dans tous les projets introduits dans une communauté. Son jugement contient aussi plusieurs références au devoir des municipalités à protéger l’environnement et qu’une municipalité a le devoir de faire respecter sur son territoire le principe de précautions.

Merci Ristigouche, tu as prouvé aux Québécois que la Justice regarde quelquefois ce que le petit a à dire!

Jean Charest

Batiscan