Merci, Claude Lafortune

OPINIONS / La bricoleuse en moi a eu la chance de vivre une partie de sa jeunesse avec les bricolages de Monsieur Claude Lafortune dans «L’Évangile en papier». Il y a quelques années j’ai eu l’opportunité de faire partie des personnes qui ont vécu un atelier de bricolage avec Monsieur Lafortune au Musée des religions à Nicolet, lors du passage de son exposition «Colle, papier, ciseaux». À la fin de l’atelier je suis repartie toute heureuse avec un ange créé à «la Lafortune».

Ce fut une belle rencontre toute simple avec cet homme d’une grande humilité devant son talent et d’une grande générosité à partager ses trucs et façons de faire. Tout ce qui tombait sur la main de ce grand maître du recyclage était propice à la création. Il voyait toujours les possibilités dans une pièce de métal ou de carton qui lui tombait sous la main.

La maîtrise du ciseau et de la chiffonnade du papier de toute sorte, n’avait de limite que son imagination. Comment ne pas se trouver ébahie devant la minutie des détails et la beauté de ses œuvres? En cherchant colle papier ciseaux sur Google vous serez en mesure de voir de ses œuvres. C’était un homme de foi. Et c’est par ses personnages qu’il la démontrait. C’est par lui que j’ai appris que la foi pouvait s’exprimer par la créativité; par l’expression de ses talents. Alors c’est au nom de toutes les bricoleuses et tous les bricoleurs que je vous dis: merci monsieur Claude Lafortune!

Thérèse Richard

Trois-Rivières