Georges Mouradian, promoteur immobilier.

Manque de sérieux

En réaction à l’article de Gabriel Delisle intitulé «Le promoteur poursuivra la Ville», publié dans notre édition du 13 décembre.

En lisant l’article du journaliste Gabriel Delisle du 13 décembre, je constate de plus en plus que le conseil de la Ville de Trois-Rivières aligne un bon nombre de joueurs des ligues mineures.

M. Georges Mouradian est un promoteur sérieux et important. Et pour satisfaire 60 résidents parmi la population de la municipalité, il doit subir les foudres de quelques personnes et amputer son projet de développement dans le district de Pointe-du-Lac.

Les conseillers préfèrent les dépenses et non les revenus; c’est presque évident que le développement de la ville ne les intéresse pas. En premier lieu, il y a eu le projet du boulevard des Estacades, celui du golf des Vieilles-Forges, et maintenant celui de Pointe-du-Lac.

Les nouvelles constructions auraient l’avantage d’attirer de nouveaux contribuables mais aussi de générer des taxes pour un minimum de cinquante ans à venir.

Je comprends pourquoi Yves Lévesque s’est épuisé à vouloir faire entendre raison à certains conseillers de passage et à son retour, je souhaite qu’il puisse encore mordre.

Roger Lafontaine

Trois-Rivières