L’organisme Festivals et Événements du Québec souhaite qu’on attende les recommandations du comité mis en place par le MAPAQ quant au respect des règles concernant la sécurité animale et le traitement réservé aux animaux du rodéo.

Loi sur le bien-être et la sécurité de l’animal: pour une analyse objective

L’auteure, Sylvie Théberge, est directrice générale de Festivals et Événements Québec.

Festivals et Événements Québec (FEQ), association qui regroupe près de 300 organisations à travers la province, souhaite une application dans le respect des intentions du législateur, mais surtout objective et par des experts neutres, de la Loi sur le bien-être et la sécurité de l’animal (BESA), adoptée en décembre 2015.

Rappelons que Monsieur Alain Roy, professeur de droit à l’Université de Montréal, mène les démarches judiciaires contre les rodéos depuis un certain temps. Il a dévoilé cette semaine un rapport portant sur les données recueillies lors des rodéos de Montréal et de Saint-Tite en 2017.

FEQ se questionne sur la nécessité de porter ombrage à une organisation reconnue, impliquée dans sa communauté et son milieu, et ce, avant même la conclusion d’un comité de travail. Celui-ci est sous la responsabilité du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) et a été mis en place pour discuter de la situation. Il regroupe trois spécialistes du bien-être animal et trois représentants des organisateurs de rodéos respectivement nommés par Monsieur Roy et Monsieur Pascal Lafrenière, directeur du Festival western de Saint-Tite.

La prochaine rencontre du comité devant avoir lieu sous peu; pourquoi condamner, d’ores et déjà, les parties impliquées? Le Festival western de Saint-Tite a toujours fait preuve de transparence et d’ouverture, pourquoi ne pas attendre les recommandations du comité?

Dans ce débat qui est devenu public, il faut mentionner que des représentants du MAPAQ visitent régulièrement les festivals et événements pour s’assurer que les organisateurs respectent les lois et les règlements dont ceux concernant la sécurité animale. Après sa visite en 2017, le MAPAQ n’a émis aucune recommandation ni soulevé aucune anomalie au Festival western de Saint-Tite.

Comme association, nous ne pouvons que recommander à nos membres de respecter les lois.

L’interprétation et l’application de celles-ci doivent par contre être claires et objectives. Nous souhaitons que le comité de travail mette en place le plus rapidement possible des normes précises pour la réalisation de rodéos et de toutes autres activités qui pourraient être concernées.

Déterminons des règles, appliquées par des experts neutres, qui permettront aux organisations événementielles et touristiques de les respecter et de poursuivre leur croissance qui apporte des bénéfices à toutes les communautés à travers le Québec.

Comme industrie, nous ne souhaitons que le bien-être et la sécurité des animaux qui sont parfois au cœur des activités touristiques.