L’indépendance de Québec solidaire

Lors des derniers débats, on a entendu Mme Massé affirmer que le programme de son parti était impossible sans l’indépendance du Québec. Alors, pourquoi s’entêter à diviser le vote indépendantiste? C’est ce qui se produit quand le parti passe avant le pays.

Si Québec solidaire voulait vraiment que son programme se réalise, il aurait adhéré à la convergence proposée par le Parti québécois. Les militants de QS étant généralement plus actifs que ceux du PQ, ils auraient pu réussir à faire glisser le PQ vers la gauche et à implanter la majeure partie de leur programme dans celui du PQ et, aujourd’hui, les indépendantistes vogueraient sur presque 39 % des intentions de vote.

Gilbert Menier

Trois-Rivières

Sonia LeBel et l’opportunisme

Incroyable, mais vrai... La citation de Sonia LeBel, candidate pour la CAQ dans Champlain, est la suivante: «Pour une fois que les Québécois réfléchissent...» Qui dit mieux? Son chef, François Legault, se cache après avoir commis plusieurs bourdes depuis quelques jours. Mme LeBel en rajoute en prenant les Québécois pour des imbéciles. Ce n’est pas la modestie qui l’étouffe, son air de supériorité donne l’impression qu’elle seule est un maître à penser.

Jadis, j’avais une grande admiration envers elle, spécialement lors de la Commission Charbonneau. Elle était capable de faire parler les témoins facilement. Puis vint le moment où elle interrogea Julie Boulet. Elle a été très agressive envers elle, plus qu’avec n’importe qui d’autre. Elle l’a sans cesse mise en boîte afin de la faire mal paraître.

Elle a avoué qu’elle a laissé son poste de procureure de la Couronne pour se lancer en politique. On lui a fait miroiter qu’elle pourrait être ministre de la Justice. Elle a ajouté qu’elle n’avait pas laissé son poste pour rien. Assurément, je ne voterais pas pour elle. On peut comprendre tous les indécis qui ne savent pas encore pour qui voter tellement tous les partis ne sont pas inspirants.

Jocelyne Bruneau

Trois-Rivières