­
­

Lettre d’appui pour la Démarche des premiers quartiers de Trois-Rivières

OPINIONS / Chers membres du conseil municipal, Par la présente, les enseignants du département des techniques de travail social du Cégep de Trois-Rivières vous appellent à revoir votre position concernant le soutien financier à apporter à La Démarche des premiers quartiers, car cet organisme est, selon nous, un service essentiel pour assurer le bien-être de notre collectivité, tout en contribuant à la formation de nos étudiant.e.s en Techniques de travail social. 

La Démarche a contribué activement à différents projets dans les premiers quartiers tant au niveau social, environnemental, que culturel et économique. On n’a qu’à penser à la mise en place du projet de concertation isolement des personnes aînées et l’enjeu de sécurité alimentaire. Avec le vieillissement de la population et dans un contexte de pandémie, ce service demeure fondamental. Ensuite, les multiples actions concertées pour la lutte à la pauvreté, notamment par la création d’une clinique d’impôts qui a rejoint plus de 800 personnes à faible revenu. Une autre belle initiative de cette ressource fut la microbibliothèque pour démocratiser la lecture en la rendant accessible pour tous. La Démarche a, également, collaboré grandement avec la Ville de Trois-Rivières pour offrir des consultations citoyennes, participer aux efforts de revitalisation des secteurs plus vulnérables de Trois-Rivières, participer activement à différents comités dont le comité directeur de la Ville et d’IDETR. Ces actions démontrent que les intérêts des citoyens ont toujours été au coeur de leurs actions, et ce, dans le but d’améliorer les conditions de vie. Enfin, l’organisme a mis en évidence son engagement auprès du Cégep de Trois-Rivières, en permettant des actions collectives citoyennes en partenariat avec les étudiants de techniques de travail social. La Démarche a participé à enrichir les apprentissages de nos étudiants au niveau de l’intervention collective.

Dans le contexte actuel de pandémie, d’incertitude économique et sociale, qui peut contribuer à fragiliser les conditions de vie et de santé des citoyens, comment expliquer le manque de soutien financier envers un organisme qui offre des services essentiels ? Les citoyens de Trois-Rivières seront les grands perdants de cette décision. Comme vous pouvez le constater, chaque dollar investi dans cette ressource génère des projets qui bénéficient à l’ensemble de la communauté. La Démarche a su prouver que ses actions de prévention, de sensibilisation et d’intervention sont rentables, non seulement économiquement, mais aussi socialement.

C’est pourquoi nous vous demandons de revoir votre décision et de permettre à cet acteur socio-économique de poursuivre sa mission et ses actions en les soutenant financièrement. Il en va du respect et du bien-être de tous vos citoyens, incluant les plus vulnérables.

Bien à vous,

Les enseignants du département des techniques de travail social

Jean-François Aubin

Josée Annie Cossette

Yanick Descheneaux

Jean Fournier

Chantale Galarneau

Marie-Josée Girouard

Valérie Lacommande

Audrée Lacour

Annie Lafontaine

Nicole Ouellet

Émilie Roy

Chantal Vincent

Cégep de Trois-Rivières