Les personnes âgées prises comme otages

Voici une autre histoire: à Montréal dans les CHSLD on manque de serviettes, débarbouillettes, couches, etc. si bien que certains résidents ne peuvent pas recevoir un deuxième bain. Il y a certainement quelqu’un, quelque part, qui ne fait pas correctement son travail.

De plus, on dit que plusieurs personnes âgées n’ont pas les moyens pour se payer le grand luxe des endroits à gros prix, alors elles doivent aller en CHSLD à prix régulier. Mais c’est manquer de respect envers eux que de ne pas avoir les fournitures suffisantes pour les bains. Également, les repas laissent à désirer dans certains endroits. La raison: le personnel est épuisé et on manque de budget. Souvent, les enfants et les proches des personnes en CHSLD sont très occupées dans leur monde et dans leur vie. Ils ne peuvent pas tous s’occuper de leur parent.

La personne âgée devient un otage dans notre vie moderne. Mais n’oubliez pas que les gens qui sont indifférents aux personnes âgées manquent aussi de respect envers elles. On parle beaucoup d’aide à mourir dans certains cas. N’oublions pas qu’il y a aussi des gens âgés en santé; peut-on aussi parler de ces personnes-là et prendre soin d’elles adéquatement?

Caroline Lazurka

Trois-Rivieres