Les ambitieux

OPINION / Les dirigeants d’Innovation et développement économique (IDE) Trois-Rivières ont fait le choix surprenant du mot anglais OPEN pour désigner le district entrepreneurial innovant de la ville de Trois-Rivières, seconde ville française à s’implanter en Amérique.

Pour l’un de ses administrateurs, le conseiller municipal Denis Roy, «si je suis une entreprise du Québec et que je veux m’attaquer au marché des États-Unis, et que ça représente 80 % de mon marché, si je ne m’appelle pas en anglais, je suis un crétin» (Le Nouvelliste, 10 février 2020).

Lorsqu’on est ambitieux, on ne s’enfarge pas dans les destinées d’une nation de langue française. Pour reprendre un extrait du Rapport Durham, «Les Français de la Louisiane, lorsqu’ils furent constitués en un État dans lequel ils étaient en majorité, furent incorporés à une grande nation dont ils ne formaient qu’une très faible partie. Le regard de tout ambitieux se tourna naturellement vers le grand centre des affaires fédérales et vers les hautes récompenses que promet l’ambition fédérale. […] L’objectif de tout homme ambitieux devint d’amalgamer à l’autre sa nationalité française et d’en adopter une complètement américaine. Ce qui était de l’intérêt des individus l’était aussi de l’État. […] La langue et les mœurs françaises sont destinées d’ici peu à suivre leur fatalité et à disparaître...»

Je ne suis pas, comme monsieur Roy, un spécialiste de la mise en marché, mais je ne crois pas que c’est en étant une pâle copie qui cherche à s’assimiler à l’autre que l’on se distingue. S’il y a une particularité qui distingue le Québec, c’est sa langue. Il s’agit d’une singularité qu’il convient d’afficher sans complexe et cela n’affecte en rien l’importance de la maîtrise et de l’utilisation de l’anglais comme langue dominante dans le secteur des affaires à l’international. J’espère que le maire de Trois-Rivières et les membres du conseil municipal inviteront les administrateurs d’IDE Trois-Rivières à revoir la désignation du district entrepreneurial innovant et à faire preuve… d’innovation.

Yves St-Pierre

Trois-Rivières