L’effet de la parité?

Quand la parité homme-femme est le premier critère pour former un cabinet ministériel, est-ce qu’on est en droit de s’inquiéter?

La compétence et l’expérience ne devraient-elles pas primer?

Rappelons-nous que le fait de nommer une femme ministre parce qu’elle est une femme nous a donné Mélanie Joly et Julie Boulet.

Michel Matte

Trois-Rivières

UN GOÛT AMER

Très déçue de l’absence de Donald Martel au sein du conseil des ministres. L’homme s’est dévoué corps et âme depuis plusieurs années et il est victime à la fois de l’ingratitude de son chef et de la parité homme-femme. La politique a ses moments qui laissent un goût amer.

Francine Gélinas

Trois-Rivières