Leboeuf symphonique: époustouflant!

Dernièrement, à la salle Anaïs-Allard-Rousseau de Trois-Rivières, avait lieu la rencontre du classique et du rock. Impossible, direz-vous? C’est pourtant ce qu’a osé Breen Leboeuf devant une salle remplie à craquer. Il était accompagné de Daniel Mongrain à la guitare et des musiciens de l’orchestre Pop de Trois-Rivières en version symphonique, sous la direction de monsieur Michel Kozlovsky.

Kozlovsky et Leboeuf, talent et expérience réunis, nous ont offert un moment musical mémorable je dirais même, époustouflant.

Breen Leboeuf, un musicien-chanteur de grande expérience nous a livré toute une performance dans un répertoire sous toutes ses couleurs, passant du rock au blues, de Garland à Piaf.

Si je ne l’avais pas vu, je ne l’aurais jamais cru. Monsieur Kozlovsky, musicien, professeur, conférencier renommé et très sérieux a voulu montrer aux jeunes qu’il pouvait aussi être «cool». Pour présenter une adaptation musicale de Michael Jackson, il nous a fait le coup d’effet «pyrotechno» en copiant un «moonwalk inversé» avec ses chaussures hybrides qui scintillaient de tous leurs feux. Le gag a eu l’effet d’une bombe et on peut dire que l’assistance a explosé de rire.

Appuyée par l’excellence des musiciens et de l’orchestration de monsieur Kozlovsky, l’interprétation de l’Hymne à l’amour a fait vibrer l’assistance. L’émotion était palpable, on en voulait encore et il en a donné.

Une performance impeccable tout au long de ce concert de la part de tous les participants. La foule a applaudi avec cœur, les musiciennes et musiciens de l’orchestre: un tonnerre d’applaudissements bien sentis et bien mérités: bravo!

Une rencontre surprenante, mémorable et époustouflante. Tellement réussie qu’on en redemande.

Claudette Auchu, musicienne

Shawinigan