Le prix de votre inaction

OPINION / Lettre adressée au premier ministre du Canada, Justin Trudeau.

Au début de cette crise maintenant devenue nationale vous avez déclaré depuis le Sénégal que le Canada est un pays de la règle de droit et que les lois doivent être respectées par tous. Sage affirmation car c’est l’évidence même et la base du fonctionnement d’une société bien structurée.

Comment se fait-il alors, monsieur le premier ministre, que votre gouvernement laisse une poignée d’individus masqués pour la plupart prendre en otage la population canadienne et que vous tolériez que ces mêmes individus mettent en péril notre économie en bloquant les voies ferrées un peu partout au pays?

Force est de constater qu’il y a des gens dans ce pays qui ne respectent pas ces lois et ce tout à fait impunément sous prétexte qu’ils sont des membres des Premières Nations.

S’il est évident qu’une solution négociée à cette crise est préférable, il est devenu évident maintenant que vos appels à la négociation sont restés sans réponse et que ces barricades vont demeurer en place.

Combien de temps encore votre gouvernement va-t-il accepter de se faire ridiculiser et laisser notre pays pris en otage par des gens qui ne respectent pas les lois?

Si les lois se doivent d’être les mêmes pour tous comme vous l’avez rappelé il y a quelques jours, alors il est de votre responsabilité et de celle de votre gouvernement de les faire appliquer avant que l’anarchie s’installe dans notre pays.

La population canadienne en assez d’être prise en otage et d’avoir à payer le prix de votre inaction dans ce dossier.

Jean Langlois

Trois-Rivières