Le meilleur… et le pire de l’humanité

OPINIONS / Depuis quelques semaines déjà, nous voyons surgir ce qu’il y a de meilleur chez l’être humain. L’épreuve que nous vivons en commun nous sépare physiquement les uns des autres par mesure de précaution, mais en revanche, elle nous rassemble profondément à l’intime de nous-mêmes. Que nous le sachions ou pas, que nous le voulions ou pas, l’humanité n’a jamais été aussi près d’elle-même qu’en ce moment. L’humanité est entrain de réapprendre son humanité; elle est en train de réapprendre à vivre et à mettre les valeurs à la bonne place!

Par exemple, prenons la Chine. Qui aurait pensé qu’un jour les Chinois enverraient gratuitement des tonnes de matériel médical aux pays d’Europe les plus ravagés actuellement par la COVID-19? Et voilà! C’est fait! Et ils continuent de le faire jour après jour!

En Italie, en France, dans les hôpitaux, des personnes âgées en fin de vie acceptent de délaisser le respirateur qui pourrait leur sauver la vie pour permettre à une maman avec de jeunes enfants de retrouver la santé! Si ça ce n’est pas du don de soi, je ne sais pas ce que c’est.

Des marchands, des restaurateurs, des épiciers qui sont pourtant au bord de la faillite, donnent gratuitement de leurs marchandises pour que des gens puissent se nourrir.

Des ingénieurs-inventeurs reconstruisent les chaînes de production de montage de voitures, pour monter, à la place, des respirateurs.

Et surtout je ne voudrais pas oublier tout le personnel soignant, les services d’ordre public et de première nécessité, ainsi que nos dirigeants qui se dévouent sans relâche pour que tous puissent obtenir les services essentiels. Pour tout ce beau monde, un gros MERCI! Vous faites ressortir chacun et chacune à votre manière le meilleur de l’humanité.

Et… pour éviter le pire? Faire confiance à la vie, se préoccuper des autres autant que de nous-mêmes, vivre positivement l’instant présent car c’est à ce moment que se définit notre avenir.

En terminant, un sourire ne fait de mal à personne surtout par les temps qui courent… Ainsi le «pire» peut devenir le «meilleur» pour tous.

Violaine Couture

Trois-Rivières