Le Colisée Corona

OPINIONS / La Terre toute entière est devenue le Colisée des temps modernes, ouvert 24 heures par jour. Spectacle original à 11 h 15 et 13 h, et reprises à toutes les heures du jour et de la nuit. Pas de limite de siège, pas de réservation requise. Les comptoirs d’alimentation sont restreints, apportez votre vin.

Pas de frais d’admission, mais on pourra vous demander de descendre dans l’arène, où vous auriez sans doute aimé mieux affronter les lions romains que l’ennemi invisible qui s’y cache: le coronavirus. Vous n’en mourrez pas tous, mais votre santé sera ébranlée ainsi que votre portefeuille… Pas de préférence de race, de sexe, ni de religion, mais gare à vous si vous avez les cheveux blancs ou si vous circulez dans les allées.

Le spectacle est si populaire que le Cirque du Soleil n’est plus à la hauteur et à dû plier bagage, et tous les athlètes boudent les prochains Jeux olympiques. Finies les statistiques de la LNH, de la NFL, de la NBA, de la PGA. Un immense tableau indicateur nous informe en continu des performances des acteurs en scène.

Les historiens, aux dernières loges, sont tous excités à écrire le troisième livre de la Bible après ceux de l’Ancien et du Nouveau Testament. Le Déluge et les dix plaies d’Egypte vont paraître bien ternes à côté de cette nouvelle calamité planétaire. Aurons-nous droit à un nouveau Messie? Pour l’instant, il faut se contenter d’un Néron qui, à l’instar de son prédécesseur comtemplant de son palais Rome se consumer, regarde, du haut de sa tour, impuissant, une Amérique mourir, à petit feu, à ses pieds.

Du pain et des jeux, disaient les Romains. Les contemporains le clament plus fort que jamais.

Le pain, c’est l’affaire de Justin. Les jeux, le triumvirat s’en occupe tous les jours. Il y le jeu de l’aplatissement de la courbe, celui de l’actualisation d’anciens proverbes tels: «En avril, ne fait pas l’imbécile, reste à domicile» ou «Pierre qui tousse se ramasse sous la mousse». Allez, à vos plumes! Aussi, vous pouvez vous occuper à résoudre vos casse-tête: ils sont gratuits et nombreux. Par contre, il y a le jeu de base obligatoire: le Solitaire, les jeux de société étant formellement prohibés, sous peine d’une amende salée.

France Lambert

Trois-Rivières