Le maire de Trois-Rivières Yves Lévesque, après que le budget a été rejeté.

Le capitaine va devoir naviguer

Je n’ai pas voté pour M. Lévesque car à mon avis, après tant d’années à la barre, ce dernier n’avait plus rien à apporter et, toujours à mon avis, la routine était installée à l’hôtel de ville. Surprise: le maire est élu mais avec lui du nouveau monde, du jeune monde, gage de changement à venir.

Autre surprise: dès leur première décision, ces nouveaux venus, tels des pros, ont enrayé le système, ils ont voté contre le budget, ce qui en pratique paralyse la Ville. Pourquoi faire ça?

Selon leurs dires, le maire n’a pas accepté qu’on plante des arbres, le maire n’a pas accepté d’aménager des pistes cyclables. Le maire n’a pas accepté d’inscrire dans le budget: si les finances de la Ville le permet, geler les taxes en 2019. Cette dernière demande est un voeu pieux, on ne met pas ça dans un budget.

Si encore, il avait été question de déneigement, d’entretien de trottoirs, de réparation de trottoirs qui s’affaissent, ce qui force les quadriporteurs à prendre la rue, du transport en commun qui est bien pour les travailleurs ou les étudiants mais qui est trop dispendieux pour les moins bien nantis. On dit de Trois-Rivières que c’est une ville amie des aînés, mais quels sont vos projets pour maintenir cette réputation?

Aux journalistes qui vous interviewaient, vous avez dit que vous n’avez jamais voulu enrayer la machine ou de faire de l’opposition systématique. Comment appelez-vous ce que vous avez fait? Même M. Roy a dit à la jouraliste que votre souhait était que les interêts de la collectivité passent avant la petite politique. Dans le cas présent, qui a fait de la petite politique?

Vous connaissez le maire Lévesque, il a la réputation d’être difficile, d’être soupe au lait, il vous faudra apprendre à vivre avec ça. Après 16 ans en place, M. Lévesque est chez lui à l’hôtel de ville. Vous pouvez apprendre de lui mais au moment où j’ecris ces mots vous n’êtes pas en mesure de lui dicter sa conduite.

À mon avis, vous êtes comme tous ceux qui arrivent en terre inconnue: vous devez apprendre avant de vous imposer. Si vous ne faites pas ça, je vais vous rappeler les paroles de M. Roy: vous allez faire de la petite politique et ça, ce n’est pas bon pour la collectivité.

Robert Landry

Trois Rivieres