Pour l’auteur de cette lettre, les décisions du conseil municipal de Trois-rivières se prennent souvent au détriment du secteur est de la ville. Elle donne entre autres comme exemple la décision de démolir l’aréna Jean-Guy-Talbot.

Le Cap, ce mal-aimé…

OPINIONS / Une autre tuile s’abat sur le Cap. Voilà que nos élus de l’Est annoncent avec le sourire que l’aréna Jean-Guy Talbot sera démoli en 2020.

On a même le culot de dire que le vieux Colisée du terrain de l’exposition porterait le nom de Jean-Guy Talbot. Le vieux Colisée qui serait presque aussi vétuste dans dix ans que l’aréna Jean-Guy Talbot. Un jour, il faudra aussi le démolir. Une annonce pour faire avaler la pilule aux citoyens de l’Est qui perdront une glace artificielle.

Ces mêmes élus étaient tout sourire aussi lors de l’adoption du Plan directeur de revitalisation du Bas-du-Cap. Dans ce plan, on retrouve des projets qui étaient déjà connus pour le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap et la construction d’une piscine au Centre Jean-Noël-Trudel. On veut aussi créer un pôle d’animation au parc des Chenaux. Pendant plus de vingt ans, le Festival des amuseurs publics de Cap-de-la-Madeleine a fait vibrer le parc des Chenaux. C’était un événement qui était unique au Québec et qui a déjà accueilli 80 000 festivaliers en trois jours. On ne peut pas dire que le Rendez-vous des arts dans la rue a été à la hauteur! Encore là du tape à l’œil. Quant au Cosplay Fest, cette petite fête familiale a encore bien des croûtes à manger!

Je tiens à rappeler aux élus qu’il y a environ 50 000 citoyens à l’Est de la rivière… Ce sont des électeurs qui se souviendront de votre manque de compassion et de vision pour plusieurs dossiers. On se chargera de le rappeler lors des élections dans deux ans.

L’Est de la rivière ne cesse de subir des pertes. Des élus qui n’ont pas levé le petit doigt lorsque 8000 personnes ont signé une pétition réclamant le maintien de l’urgence à Cloutier-du Rivage. Dans ses belles années, l’ancien hôpital Cloutier embauchait quelque 500 employés qui aidaient à faire vivre les commerces du Bas-du-Cap. Mais on a préféré le tuer à petit feu au fil des ans. J’entends des petites voix qui disent «oui, mais c’est un dossier provincial où on ne peut pas s’immiscer». Certes, mais vos voix auraient certainement fait une différence.

Le Cégep de Trois-Rivières avait installé une Zone entrepreneuriale dans l’ancienne caisse populaire Sainte-Famille. Aussitôt qu’on a pu, on est retourné sur le territoire de l’ancienne ville de Trois-Rivières.

Et que dire du dossier Aléris où on ne cesse de nous dire que le site sera redéveloppé. Ça fait onze ans qu’il ne se passe pas grand-chose. On nous fait miroiter une démolition des bâtiments d’ici un an. La Ville de Trois-Rivières a été plus rapide à transformer le site de l’ancienne CIP à Trois-Rivières sur Saint-Laurent. On nous dit que le site Aléris aura une vocation résidentielle pour attirer de jeunes familles. De jeunes familles qui n’auront pas d’aréna pour le hockey mineur ou le patinage artistique. Faut le faire! Pour ces sports, il faudra se déplacer à l’ouest de la ville. Merci pour le sentiment d’appartenance à l’Est de la rivière.

Chers conseillers, ne vous rendez-vous pas compte que ce sera tout un casse-tête pour de nombreux parents de se rendre à Trois-Rivières-Ouest? Vous laissez miroiter un quelconque complexe sportif au coût de 8 millions de dollars sur le site de l’aréna Jean-Guy Talbot. Pour 6 millions de dollars de plus, on pourrait le rénover. On déshabille Pierre pour habiller Paul. Les élus n’ont même pas le culot de dire que cette démolition servira à justifier l’utilisation des deux glaces au District 55. Combien aurait coûté un nouvel aréna au Cap? Comme l’a indiqué Martin Francoeur dans un récent éditorial du Nouvelliste, il y a un nouvel aréna en construction à Mont-Joli. Le projet de 9,5 M$ comprend 800 sièges.

On apprenait aussi la fermeture de Cascades Lupel à côté du Sanctuaire. Est-ce qu’on va aussi laisser tomber en ruine cet immeuble au même titre que l’ancienne usine Aléris, l’église Sainte-Madeleine et l’aréna Jean-Guy Talbot?

L’ancienne usine Cascades et l’ancien magasin Canadian Tire seraient de magnifiques endroits pour ériger un vrai marché public. Bon, gageons que si un jour il y a un marché public… ce sera au centre-ville! On trouvera de l’argent pour un marché public à l’Ouest de la rivière tout comme on trouvera de l’argent pour rénover la piscine de l’Expo et encore une fois, la salle J.-Antonio-Thompson!

Dans votre stratégie, vous avez oublié une chose... Les citoyens de l’Est sont de grands bénévoles et c’est reconnu. Pas sûr qu’ils aient toujours le goût de s’impliquer uniquement de l’autre côté de la rivière.

Mais oui, le Cap ce mal-aimé!

Line Genest

Trois-Rivières