Le bruit existe partout

Le bruit existe en plein air: les voitures, les avions, les tondeuses, la circulation, les chantiers, les piétons, le temps, le vent et la mer.

Il y a le bruit subjectif, celui que nous entendons, que nous percevons. Nos perceptions ne sont jamais vraiment objectives, filtrées par nos croyances, nos ressentis.

Lorsque l’on focalise sur un bruit et si ce bruit provient d’un individu ou d’une source appréciée, tolérée ou refusée, il ne saura pas vécu de la même façon.

Concentrer toute notre attention sur un bruit empêche notre posture mentale à être réceptive et tolérante aux bruits quotidiens, même si ces bruits existent depuis bientôt cent ans.

Pour ma part, le bruit d’un avion produit une ambiance sonore positive pour mon imaginaire et définit bien le village de mon enfance, Lac-à-la-Tortue.

Cesser ou diminuer les vols touristiques versus les autres types de vols, réclamer une somme compensatoire, peu importe le montant, c’est viser l’activité économique d’une entreprise locale, c’est viser des familles, c’est assombrir un rayonnement, un village, une ville!

Choisir de s’établir, c’est choisir un paysage, une culture et un environnement sonore! Je choisis le secteur Lac-à-la-Tortue!

Émilie Lefebvre

Originaire de Lac-à-la-Tortue