Le bon sens et la religion

OPINIONS / La religion chrétienne est une société, une entreprise, une compagnie internationale qui manipule ses actionnaires appelés «croyants», de manière à assurer sa survie.

Cette compagnie a été fondée il y a des siècles, peu de temps avant l’effondrement de la civilisation romaine. Au tout début de sa fondation, dans les premiers siècles de notre ère, elle a eu beau jeu d’attirer à elle les pauvres, les mendiants, les ignorants, les paumés... enfin, les individus faciles à exploiter, formant ainsi sa base de croyants.

Peu à peu, elle a élargi sa base, essaimant un peu partout dans le monde, ses diktats. Sa devise, son slogan étaient et sont encore: «Hors de l’Église, point de salut». Elle a ainsi eu l’occasion d’éparpiller ses «vérités» aux quatre vents! Elle a établi un système basé sur la peur de la mort, s’assurant ainsi l’obéissance, la soumission de ses croyants: «Soit que vous nous obéissiez et qu’à votre mort vous alliez au paradis, soit que vous ne nous obéissiez pas et qu’à votre mort vous alliez en enfer pour l’éternité!»

Ce qu’il y a de plus remarquable dans cette compagnie de manipulateurs, c’est qu’elle a pu, durant des siècles, vivre aux crochets de sa base, vivre de dons de dîmes, de quêtes, sans jamais transpirer à travailler sauf lors du port de vêtements sacerdotaux de haut prix, dans les églises, les cathédrales, les châteaux fournis gratuitement par leurs ouailles.

Dans le courant du mois d’octobre 2019, à l’occasion de la demande d’un groupe de musulmans de la région de Trois-Rivières d’acheter l’église Saint-Jean-de-Brébeuf pour en faire une mosquée, l’évêque du diocèse de Trois-Rivières, M. Luc Bouchard, s’est montré plutôt d’accord, soulignant le fait que les deux religions étaient monothéistes (les juifs le sont aussi!) créant ainsi une sorte de lien entre elles!

En effet, il y a une liaison entre les trois religions: les trois partagent une série de mépris identique – haine de la raison et de l’intelligence, haine de la liberté, haine de tous les livres au nom d’un seul, haine de la vie («Tu es poussière et tu retourneras en poussière!»), haine de la sexualité, des femmes et du plaisir, haine du féminin, haine du corps, des désirs, des pulsions... En lieu et place de cela, judaïsme, christianisme et islam défendent: la foi et la croyance, l’obéissance et la soumission, le goût de la mort et la passion pour l’au-delà, l’ange asexué et la chasteté, la virginité et la fidélité monogamique, l’épouse et la mère, l’âme et l’esprit. Autant dire la vie crucifiée et le néant célébré... (Michel Onfray, Traité d’athéologie).

Le moindre bon sens indique que la religion est un poison pour l’esprit... Et c’est ça qu’on persiste à enseigner aux enfants. Honte à nous!

Maurice Milot

Trois-Rivières