L’autre côté de la médaille

En réaction à l’article de madame Brigitte Trahan intitulé Des reproches à l’ancienne administration de Batiscan, publié dans notre édition du 7 mars dernier.

Nous avons été très surprises de lire l’objet de la plainte logée contre nous dans les médias.

Un simple criminel a le droit de se défendre et jamais on ne nous a demandé de donner notre version; on a pris la plainte sans analyser les faits. Vive les droits de la personne!

Revenons sur les faits réels et non sur les sous-entendus. La Municipalité de Batiscan a autorisé Monique Drouin et Henriette Rivard Desbiens à participer au congrès de la FQM en septembre 2016. Elle a payé les frais d’inscription et a réservé pour nous les ateliers auxquels nous nous étions inscrites.

Nous avons réservé nos chambres au Hilton pour deux soirs dès le mois de mai.

Pour éviter l’affluence du matin, mon mari est venu nous reconduire Monique Drouin et moi au centre des congrès et de ce fait nous évitions un frais de stationnement quotidien qui s’élevait entre 20 $ et 25 $ par jour, d’où le covoiturage.

En arrivant a l’hôtel, avons annulé notre réservation du vendredi soir car le samedi matin c’était la suite de l’AGA et la fermeture du congrès, donc, nous réduisions à un seul coucher notre séjour à l’hôtel et, de plus, nous avons partagé la même chambre pour économiser davantage.

Nos dîners du jeudi et vendredi faisaient partie des frais d’inscription au congrès. Le soir du jeudi, nous avons soupé dans un restaurant italien au coût de 45 $ chacune. Le vendredi matin, nous avons déjeuné au salon des exposants pour éviter les frais du déjeuner (café et viennoiseries commandités par les exposants).

Nous n’avons pris aucune activité de soirée pour éviter des frais supplémentaires.

À la fin des ateliers du vendredi, vers 17 h 30, nous avons demandé à mon mari de venir nous chercher et comme il y avait beaucoup de circulation, nous avions décidé de souper en chemin, mais en cours de route avons opté plutôt de souper à Cap-de-la-Madeleine avec nos maris et le coût était pour moi et Monique de 28,74 $ chacune.

Un rapport de nos ateliers fut fait aux membres du conseil.

Voici les frais autorisés: deux couchers à deux chambres au coût de 365,92 $ par nuit = 1463,68 $. En ce qui nous concerne, nous avons réclamé une demi-chambre pour une nuit, total: 182,96 $ chacune... Toute une économie pour une municipalité.

Deux frais de stationnement au coût de 50 $. Nous: aucuns frais.

Les frais des deux soirées récréatives 50 $ X 2 = 100 $. Nous: aucuns frais.

En plus, deux déjeuners chacune, pour deux jours: 15 $ X 2 X 2 = 60 $. Nous: aucuns frais.

En espérant que l’autre côté de la médaille soit lu et compris car jamais depuis plus de huit ans nous n’avons utilisé les deniers publics à des fins personnelles.

Henriette Rivard Desbiens, conseillère au poste #1

Monique Drouin, conseillère au poste #2

Batiscan