Martin-Charles Saint-Pierre souhaite remercier les 9000 personnes qui travaillent comme préposées d’aide à domicile.
Martin-Charles Saint-Pierre souhaite remercier les 9000 personnes qui travaillent comme préposées d’aide à domicile.

L’affront et l’indécence d’un gouvernement

OPINION / L’auteur, Martin-Charles St-Pierre, est directeur général associé de Ménagez-vous et de la Coopérative d’aide à domicile de l’Énergie, entreprises d’économie sociale en aide à domicile.

Le mercredi 27 mai soulignait la Journée nationale des préposés(es) d’aide à domicile. Ces personnes, près de 9000 au Québec, viennent en aide à plus de 100 000 usagers en réalisant annuellement plus de 7 millions d’heures de services d’aide à domicile. Elles œuvrent dans des entreprises d’économie sociale en aide à domicile (EÉSAD) qui, au nombre de 100, s’assurent de favoriser le maintien à domicile depuis près de 25 ans au Québec.

Ces préposés(es), majoritairement des femmes, la méritent cette reconnaissance, leur journée nationale. Par définition une journée nationale se doit d’être reconnue par l’Assemblée nationale du Québec, celle des préposés(es) d’aide à domicile l’est depuis 2017.

Mercredi passé, pas un traître mot de nos députés et ministres régionaux bien que sept EÉSAD embauchent des centaines de ces préposés(es) dans leurs circonscriptions et bien que j’aie moi-même pris la peine de leur rappeler cette journée sur leur page Facebook respective.

La même journée, au point de presse du premier ministre Legault, bien que le sujet du maintien à domicile ait été abordé, aucune mention et reconnaissance du travail fait par ces personnes dévouées. La ministre McCann s’est par contre empressée de remercier et souligner le superbe travail des…diététistes.

Je n’ai rien contre les diététistes mais, eux, leur journée nationale c’est le 18 mars.

Depuis le début de la crise sanitaire liée à la COVID-19, nos milliers de préposés(es) attendent une tape sur l’épaule provenant du gouvernement. Elles aussi sont au front, mais à domicile, chez des gens isolés et vulnérabilisés par le confinement. Pas de remerciements, pas de prime et bonification salariale comme leurs consœurs du public. En fait c’est faux, il y a eu une annonce de la ministre McCann mais qui ne s’est jamais matérialisée, autant dire qu’il n’y en a pas.

Je pourrais commenter l’entêtement du gouvernement à injecter des millions dans un système de CHSLD, à vouloir les garnir de dizaines de milliers de nouvelles employées sans prendre en compte la pertinence de miser et bonifier le maintien à domicile. D’ailleurs, ce sera le sujet d’une prochaine lettre.

Mais pour l’instant, soulignons qu’au Québec, 80 % des personnes de plus de 70 ans… sont toujours à domicile et désirent le demeurer. Ces gens veulent vieillir chez eux en ayant accès à des services de qualité et en plus grande quantité.

Pour ça, ça prend des préposés(es) d’aide à domicile, justement ceux et celles qui ont été oubliés(es) mercredi passé.

Alors, si le premier ministre du Québec et la ministre de la Santé et des Services sociaux en sont incapables, si les ministres et députés de la Mauricie vous ont oubliés(es), eh bien moi je le ferai!

Au nom d’une des entreprises d’économie sociale en aide à domicile de la Mauricie et des milliers d’usagers recevant vos services au quotidien et qui sans vous ne pourraient s’offrir la joie de vieillir dignement à domicile.

MERCI à vous toutes et tous.