La vraie laïcité

OPINIONS / Le débat actuel est faussé, car on oppose laïcité et religion, comme si les deux concepts s’excluaient l’un l’autre. Ce n’est pas du tout ça.

Il faut revenir aux penseurs originaux de la laïcité, tel Ernest Renan, le grand philosophe français du XIXe siècle, qui en donne cette définition éclairante: la laïcité, c’est «l’État neutre entre les religions, tolérant pour tous les cultes». Donc, séparation de la société civile et de la société religieuse évidemment, mais aussi attitude de tolérance, de compréhension, de respect et même de bienveillance à l’égard de toutes les religions, sans aucune discrimination. La loi 21 n’est rien de tout cela, elle stigmatise une religion en particulier – personne n’en est dupe –, et pire encore principalement ses adeptes de sexe féminin. La loi 21 ne tire son inspiration que de l’ignorance et de ses corollaires, la peur, la fermeture d’esprit et de cœur.

Pourtant, dans un monde vide de sens comme est le nôtre aujourd’hui, ne peut-on pas reconnaître qu’il est infiniment honorable de croire en quelque chose, d’être fidèle à cette croyance et d’en faire le pivot de votre vie, avant toute autre chose, en autant évidemment que vous respectiez les croyances des autres et ne fassiez pas de prosélytisme?

La vraie laïcité implique de l’impartialité, de la compréhension, de l’ouverture et de la générosité. La loi 21 n’a rien de tout cela. Elle a par contre tout pour plaire aux obtus et aux abrutis.

Christian Feuillette

Montréal