La vitalité d’une municipalité passe par des services de qualité... et ça inclut Internet et le réseau cellulaire

OPINIONS / En réaction à l’éditorial de Martin Francoeur intitulé «Une question de sécurité», publié dans notre édition du 11 juillet dernier.

J’ai réellement apprécié l’éditorial de Martin Francoeur du 11 juillet dernier. Je partage son opinion sur le besoin de communiquer avec les services d’urgence via un réseau cellulaire, et ce, peu importe que le citoyen se trouve en milieu rural ou en milieu urbain.

J’aimerais aussi ajouter que le réseau cellulaire est aussi un moyen de développement économique pour les municipalités rurales qui possèdent des attraits touristiques comme Notre-Dame-de-Montauban. Juste pour en nommer quelques-uns, le parc de chutes de la rivière Batiscan, le sentier national et le mont Otis attirent de nombreux touristes qui ne peuvent partager, en temps réel, les beautés de la région via Facebook, Instagram ou autres réseaux sociaux.

Aujourd’hui, la vitalité d’une municipalité rurale passe souvent par son offre touristique et les services de qualité (réseau Internet et cellulaire, épicerie, essence) qu’elle peut offrir à ses villégiateurs. Ceci peut sembler banal pour les gens habitant en milieu urbain, mais pour les petites municipalités rurales, il en va de leur survie.

Je vous remercie de soutenir Notre-Dame-de-Montauban et les autres petites municipalités pour que leurs citoyens puissent jouir du même niveau de sécurité et de prospérité que les grands centres urbains.

René Désaulniers

Notre-Dame-de-Montauban