La Vague Bleue: une honte pour notre ville

OPINIONS / C’est avec soulagement que nous avons appris que la Vague Bleue 2, un rassemblement d’extrême-droite anti-immigration et islamophobe, a dû annuler sa manifestation du 29 juin à Trois-Rivières. En plein Festivoix, la venue d’un tel rassemblement n’aurait pu que ternir l’image de notre ville qui est pourtant un lieu d’accueil pour les immigrants. Toutefois, les organisateurs de la Vague Bleue annoncent une nouvelle date pour leur événement à Trois-Rivières en plein centre-ville.

Nous croyons qu’un tel rassemblement n’a pas sa place dans notre ville, et ce, qu’il y ait des festivités touristiques ou non.

Qu’est-ce que la Vague Bleue?

La Vague Bleue prétend innocemment vouloir «rassembler ceux et celles qui sont pour la laïcité et faire la promotion d’une constitution citoyennes (sic) du Québec».

Toutefois, nous savons que les individus organisant ou participant à ces événements sont directement liés à des groupuscules d’extrême-droite, dont plusieurs se pavanaient en uniformes paramilitaires le 4 mai dernier à Montréal. On y retrouvait des groupuscules, portant gants militaires et vestes pare-balles, comme le «Groupe de sécurité patriotique», qui est très proche du groupe III % (inspiré d’ailleurs d’une milice américaine d’extrême-droite), ou le «Ragnarok Nordique Society» (groupe obscur ouvertement islamophobe et croyant à un nouvel ordre mondial).

Parmi le comité organisateur de la Vague, on retrouve des proches ou des ancien(ne)s de l’organisation islamophobe et anti-immigrant(e)s «Storm Alliance» (SA). Il faut noter que les SA sont issus des «Soldiers of Odin-Qc», une branche québécoise inspirée d’un mouvement finlandais anti-immigrant du même nom, fondé par un suprémaciste blanc.

Divers islamophobes notoires actifs sur le web participent ou organisent ces événements, dont plusieurs qui ont osé se réjouir d’attentats islamophobes comme ceux de Québec ou de Christchurch. À titre d’exemple, citons Pierre Dion, un islamophobe qui vient d’être inculpé pour propos haineux envers les musulmans, est un proche allié des organisateurs de cette «vague».

Prendre position

Puisque notre ville se présente comme une «ville accueillante pour les immigrants», il est du devoir de nos élus municipaux de se positionner contre ce rassemblement hostile aux étrangers et à l’immigration. Nous devons faire honneur à la politique d’accueil des nouveaux arrivants de la Ville de Trois-Rivières et dénoncer cette xénophobie ambiante.

Trois-Rivières est un lieu d’accueil et d’intégration pour la population immigrante ou réfugiée et doit le rester.

Le collectif TRès inclusif