Fred Pellerin et son Félix au bureau de poste de Saint-Élie-de-Caxton.

La seule solution: la démission du maire et des élus

OPINIONS / Dans le cadre de mon travail, je suis appelé à me rendre dans les régions de Lanaudière et des Laurentides. Depuis quelques semaines, mes collègues de travail qui savent que je demeure en Mauricie, me questionnent occasionnellement et font des commentaires sur les chicanes de ce qu’ils appellent le «village de Fred Pellerin.»

Ces gens, comme moi d’ailleurs, non aucune idée de la nature des différends qui y règnent. Elles et ils déplorent tout ce tapage médiatique négatif qui vient briser la magie et la belle réputation qui entourent ce magnifique village de notre région.

La Mauricie est choyée d’avoir l’un de ces citoyens si talentueux artistiquement et doté d’une belle et grande notoriété internationale. De surcroît, ce citoyen habite et fait la promotion de sa région et bien entendu de son village natal qu’est Saint-Élie-de-Caxton. Par le biais de l’actualité, j’ai constaté que tout ce cafouillage irrationnel a même forcé Fred à mettre en veilleuse un projet de salle de spectacles dans lequel il aurait investi de son argent personnel.

La Mauricie n’a pas les moyens de se priver des retombées économiques engendrées par la notoriété et le charisme incontestable de Fred Pellerin.

L’objectif de cette lettre d’opinion est de faire réfléchir le maire et les élus de Saint-Élie-de-Caxton. Que vous ayez raison ou tort, là n’est plus la question. Le fait est que vous avez pris des décisions et effectué des agissements qui ont provoqué des remous importants au sein du village dont vous gérez la destinée.

Un bon leader apporte des changements qu’il juge requis pour une saine gestion, mais il sait le faire au bon moment, avec le bon ton et surtout en s’assurant de bien les expliquer pour susciter l’adhésion et l’engouement et non la division et l’animosité.

À mon avis, il est manifeste que la polarisation actuelle des points de vue et la médiatisation abondante de ce chaos irrationnel militent vers la seule solution qui permettra de contrôler les dommages et éviter qu’ils ne deviennent permanents. Cette solution est la démission du maire actuel de Saint-Élie-de-Caxton et idéalement celle des membres de son conseil municipal aussi.

Il est possible que cette situation soit partiellement ou totalement injuste à leurs yeux. Toutefois, si ces élus aiment vraiment leur village et croient en son avenir et qu’ils souhaitent son développement, ils vont avoir la sagesse de laisser leur place. Un tel geste va les honorer et les libérer de cette stigmatisation médiatique qui les accable actuellement. À l’inverse, s’ils se font guider strictement par leur ego et persistent à demeurer en poste, ils vont affecter de manière permanente le développement de leur village et leur réputation personnelle. Il m’apparaît indéniable que la voie de l’entêtement des élus à demeurer en poste est un cul-de-sac.

La démission du maire et des élus va laisser place à un renouveau duquel la Municipalité de Saint-Élie-de-Caxton pourra ressortir grandie, mais aussi les élus qui vont avoir eu la sagesse de se retirer pour faire cesser ce contexte malsain largement médiatisé.

Récemment, dans une lettre d’opinion publiée au sein de la présente page, M. Daniel O. Brouillette affirmait avec raison à mon avis que Fred est un lingot d’or. La Mauricie tout entière a la responsabilité de prendre soin de ce lingot d’or.

Étant natif de la Mauricie et très fier d’y vivre, j’ai décidé d’émettre publiquement la présente opinion afin de faire ma modeste part pour lancer le message à M. Pellerin que la population est fière de vous et nous souhaitons tous que vous puissiez continuer d’y vivre et surtout de poursuivre vos œuvres qui rejaillissent positivement sur la Mauricie et Saint-Élie-de-Caxton. Vivement le retour à l’harmonie et la quiétude «au village de Fred.»

Martin Gélinas

Trois-Rivières