Matt Holubowski et Bobby Bazini
Matt Holubowski et Bobby Bazini

La perte des Forges

OPINIONS/ Dans le cadre de la fête du Canada, le Festivoix a fait preuve de créativité en proposant une programmation virtuelle au lieu historique national des Forges du Saint-Maurice. Trois artistes ont interprété chacun une chanson à différents endroits sur le site.

Les prises de vue des artistes et des lieux sont magnifiques. Naturellement, le site est impeccable. Au niveau patrimonial, c’est quasi désastreux. Pour y avoir marché à quelques reprises depuis le printemps, les vestiges, principale source de commémoration, tombent en ruines. Pour certaines parties, les pierres s’affaissent une à une et sur les autres, la mousse recouvre pratiquement la totalité de la construction. D’ici quelques mois, ces vestiges seront irrécupérables, surtout avec le climat québécois. Il n’y a pas à dire, nous sommes en train de perdre les Forges. Comment pouvons-nous prétendre appeler cela un lieu historique national si nous ne faisons même pas attention à ce que l’on appelle patrimoine?

Dans une vidéo partagée par le Festivoix, le maire Jean Lamarche fait l’éloge du site enchanteur. Il incite les citoyens à redécouvrir ce joyau à 15 minutes du centre-ville. Pourquoi ne pas utiliser son pouvoir politique pour faire avancer les choses auprès de Parcs Canada et essayer d’aller chercher des fonds pour restaurer ou à la limite, remettre à niveau le site «enchanteur»?

Il est certain que les budgets seront moins élevés pour la culture et le patrimoine dans les prochaines années en raison de la pandémie. Nonobstant ce facteur, il ne faudrait pas que Parcs Canada laisse dépérir ce site qui a été tenu loin des enveloppes gouvernementales depuis les coupes en 2012. Il est en train de s’effondrer.

Finalement, plusieurs questions ont été soulevées durant la consultation publique de l’été passé qui, doit-on le dire, a dû être faite une deuxième fois en raison du manque de publicité la première fois. Nous sommes toujours en attente des réponses quant aux différents projets pour améliorer et mettre en valeur le site…

Marie-France Lacroix

Trois-Rivières

À ma petite maison bien-aimée

Je dois te dire que je suis en sécurité sous ton toit. Ne laisse pas entrer ce fameux virus qui rôde autour, n’ouvre pas ta porte.

Malgré le confinement, je suis bien entre tes murs. Je vais habiller tes fenêtres de fleurs et le balcon aussi. Tu es ma résidence à moi et à Gilbert; je t’apprécie beaucoup en ces temps incertains.

Aline Boisvert

Shawinigan