La «Démarche» de Ménagez-vous

OPINION / Il y a dix ans, l’entreprise d’économie sociale Ménagez-vous a pris la décision de sortir du confort des maisons et logements de nos clients et de s’investir aussi auprès de sa communauté: achat d’une bâtisse dans un secteur dévitalisé et sur une artère commerciale peu aimée, ajout de nouveaux services de proximité pour les gens du secteur, nombreuses implications dans de plusieurs activités sociales et familiales partout à Trois-Rivières et notamment dans le «Bas du Cap», participation financière à certains moments, mais aussi en heures de travail bénévole dans diverses mises en place de projets éloignés de notre traditionnel monde de l’entretien ménager.

Tout en se targuant d’être un employeur de choix depuis 1998, Ménagez-vous décidait de devenir, ce qu’on appelle communément, un bon citoyen corporatif.

Se positionner comme un acteur du développement économique social n’a toutefois pas été exclusif à Ménagez-vous. Au fil des dernières années, plusieurs petits commerces, entreprises diverses et organisations communautaires ont fait le choix de s’impliquer dans leur milieu, de redonner à la population et de s’investir dans des actions locales sortant du cadre de leurs activités régulières.

Ces gens, ces organisations, Ménagez-vous ne se sont pas lancés bêtement et isolément dans l’aventure du développement local. Nous avons eu la chance d’être enlignés, coordonnés et stimulés par la Démarche des premiers quartiers de Trois-Rivières. La Démarche, comme tous et toutes l’appellent intimement, est au cœur des actions concertées dans les secteurs dévitalisés de notre ville. Une organisation intelligente, dynamique et innovante, toujours à la recherche du lien favorisant le rapprochement du citoyen avec l’entité pouvant répondre à ses besoins.

Dans la dernière année, nous avons pu voir la Démarche se positionner comme un allié de l’appareil public pour faciliter la communication entre la Ville et sa population sur diverses problématiques.

Ménagez-vous se reconnaît très bien dans cette mouvance; celle de sortir de son cadre de prestation de services pour se réinventer afin de combler les besoins actuels. Notre ville a besoin de cet outil, nous avons besoin de la Démarche. Apprendre récemment la possibilité réelle de la fermeture de cette organisation est plus qu’un choc pour nous; c’est une incompréhension.

Tout comme Ménagez-vous qui, il y a dix ans, a décidé de s’affirmer comme un bon citoyen corporatif, demandons et attendons de notre Ville qu’elle devienne une bonne «ville citoyenne».

France Leclerc

Directrice générale associée, Ménagez-Vous