Le CEGEP de Trois-Rivieres

La création des cégeps ne pouvait pas mieux arriver

Nous sommes toujours en 1963. La Commission Parent dépose la première tranche de son rapport: la création d’un ministère de l’Éducation et d’un Conseil supérieur de l’Éducation avec pleins pouvoirs y sont inscrits. Puis le droit d’association (syndicalisation) et droit de grève sont accordés à la fonction publique québécoise. Il y a une Place des Arts à Montréal et la FTQ (Fédération des Travailleurs du Québec) devient autonome.

CHAPITRE 7 DE 7
Quand ça déboule à cette vitesse là et que tu commences un bacc de quatre ans pour devenir prof, tu te dis que t’es vraiment à la bonne place.

En deuxième année, le 14 février 1964, une loi est adoptée sur la capacité juridique de la femme mariée. Y était temps. Un Régime de retraite proprement québécois est voté. C’est aussi la création de la Caisse de dépôt et de placement. Pierre Bourgault devient chef du RIN.

On aura le Samedi de la matraque à Québec; le dépôt du deuxième tome du Rapport (Parent) de la commission d’enquête qui recommande la création d’un niveau intermédiaire entre la fin du secondaire et l’entrée à l’université. À ce moment on parle d’un Institut.

Au surplus, The Beatles sont au Forum avec leur nouveau genre de musique, leurs cheveux longs avec favoris, moustaches, habit-veston. Y a pas une structure classique qui aurait pu contenir un engouement semblable: The Rolling Stones, The Animals, The Dave Clark Five (USA) et plein d’autres cisèlent les pierres du changement. Ceci n’est pas une anthologie du rock ni de la pop.

J’ai les profs et je prends le temps de tomber en amour. D’abord avec les mots puis la littérature: M. André «Firmin» Marchand, M. Maurice Borduas, M. Jean-Paul Lamy, quels profs! M. Denis Vaugeois et Maurice Carrier en histoire. M. Duchesne en physique. M. Lesieur en chimie. Les énumérer tous serait de trop et je présente mes excuses à l’histoire de ne pas le faire.

Y a pas grand-chose que je n’aime pas à l’École. Je me sens bien loin d’esprit de l’Académie même si je me sers des cours que j’y ai reçus. Ce n’est pas du fun que j’ai mais une curiosité sans fond et un énorme sens du plaisir.

Ma hâte de recevoir des cours de philo est disproportionnée. Sentir flagosser ses neurones de gauche à droite dans le crâne est frissonnant.

Toutefois, se colleter avec la philo commence mal. La première phrase: «La mort est une maladie mortelle» me donne un fou-rire irrépressible autant qu’incompréhensible. On m’expliquera qu’il faut disserter là-dessus. Ce sera un plaisir. D’abord d’apprendre à disserter et ensuite de trouver les mots qui sauront me traduire ou me trahir. Mes profs ne sont pas tous des monstres de pédagogie mais leurs recommandations de lectures, oui.

Je pratique à l’École d’Application, fais un long stage réussi en 7e année à Saint-Jean-Bosco, les élèves m’aiment et réussissent. «Pour aider le monde faut savoir se faire aimer». Puis je diplômerai. Bachelier en pédagogie de l’Université Laval.

Suis recruté, en juillet 1969, par l’abbé Louis Martel, directeur des Services pédagogiques du cégep ouvert depuis 1968. Hésite, succombe puis accepte. Y suis heureux à faire un travail sans cesse renouvelé (aux quatre sessions) durant 35 ans. Jamais été capable d’entendre des collègues dire qu’elles ou ils «relèvent de nouveaux défis». Alors que leur décision est de quitter l’enseignement.

L’effervescence et la jouissance des années 60 étaient telles que rien, sauf les idées géniales d’esprits allumés, n’aurait pu contenir à la fois ce goût de contreculture et de licences comme de libertés individuelles et collectives.

Les institutions regroupées pour former les cégeps accueillaient 3277 étudiants en 1966. En 1967, on en comptait 14 077. Les 36 cégeps de 1971-72 en auront 78 091, sans compter les 40 000 à l’éducation des adultes.

Décidément, les cégeps ne pouvaient pas mieux arriver. Qu’en 1967-68. Pour le mieux-être d’une majorité de jeunes et moins jeunes. De la société quoi!

Quant à ce qui en est advenu par la suite, avec des attaques régulières de la part de ceux et celles qui ne les avaient pas mis en œuvre, cela relève d’une autre histoire.

Jean-Claude Soulard