Murale, fresque, affiche publicitaire du commerce Ovide Rocheleau marchand de fourrures rue Hart à Trois-Rivières.

La Chambre de commerce et la murale

OPINIONS / L’auteure, Johanne Hinse, est présidente de la Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières.

Vous avez été plusieurs à réagir et à être touchés par l’impressionnante murale qu’a laissée la démolition de cet immeuble sur la rue Hart. C’est normal que cela nous touche autant. Parce qu’à Trois-Rivières, nous sommes une communauté sensible et ancrée dans son histoire. Et moi, Trifluvienne depuis toujours, j’ai été aussi éblouie, et surtout curieuse de découvrir les souvenirs qui se cachent derrière cette peinture, derrière cette œuvre.

Cette année, j’ai le privilège de présider une organisation trifluvienne forte de 138 ans de souvenirs, je parle de la Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières (CCI3R). En étant impliquée au sein d’un organisme aussi essentiel sur le plan de notre économie, ça m’a amenée à réfléchir sur l’importance qu’a eue, et qu’a encore, le secteur du commerce de détail chez nous. Et cette marque du passé en est la preuve.

L’apparition de cette murale dévoile une partie du patrimoine trifluvien, et au nom de la CCI3R, je pense sérieusement que cela mérite de s’y attarder. C’est pourquoi, à travers ces quelques mots, je souhaite saluer les initiatives récemment projetées, qui démontrent une réelle sensibilité à l’histoire et au patrimoine, deux valeurs portées par la CCI3R depuis 1881.

L’aspect grandiose de cette murale me rappelle le sentiment que j’ai eu lorsque ma mère a acheté son premier manteau de fourrure à mon tout jeune âge. À l’époque, cet achat constituait un geste empreint d’une grande valeur, en plus d’être un moment marquant dans la vie d’une femme. Aujourd’hui, mon cœur sourit en sachant qu’un groupe d’investisseurs réfléchit actuellement à la conservation de cette valeur, et que cela pourrait devenir un moment marquant du cœur de notre ville.

Chose certaine, ce vestige du passé suscite un engouement dans la communauté, et la Chambre, qui contribue à la promotion et à la réussite de ses membres ainsi qu’au développement socio-économique de son milieu depuis des décennies, souhaite joindre sa voix à cette vague d’attachement historique si touchante.