Justin Trudeau

Justin Trudeau est-il réellement à l’écoute des Canadiens?

Brièvement, une dame a demandé à notre premier ministre canadien s’il comptait nous rembourser les 146 millions de dollars qui ont été déboursés pour les immigrants clandestins.

Justin Trudeau l’a alors traitée de raciste et a même exclamé que l’intolérance n’a pas sa place au pays. Quant à moi, je ne trouve pas l’élément qui est raciste dans cette situation. Elle n’a, pourtant, pas exprimé de propos haineux; elle a seulement voulu savoir où se cache l’argent des Canadiens.

En effet, nous, les Canadiens, avons bien droit de savoir où se trouve notre argent. Depuis les dernières élections, c’est bien au gouvernement Trudeau que nous déclarons notre revenu chaque année. D’ailleurs, je ne suis pas contre l’immigration, bien au contraire. Toutefois, je trouve que si le gouvernement a promis de rembourser les 146 millions de dollars qui ont été alloués aux immigrants illégaux, je trouve justifié qu’une citoyenne se pose la question, car elle paie le gouvernement comme tous les Canadiens.

D’ailleurs, le premier ministre s’est écrié : «Madame, cette intolérance par rapport aux immigrants n’a pas sa place au Canada. […] Vous n’avez pas votre place au Canada, votre intolérance n’a pas sa place ici!» Comme de fait, la dame en question n’a rien évoqué par rapport aux étrangers, ce n’était qu’une question d’argent. De plus, son discours est très contradictoire et irrespectueux. Il affirme que l’intolérance n’est pas de mise au Canada. Malgré tout, il ne tolère pas la citoyenne puisque, en plus de ses paroles, il y a un agent de la GRC qui lui a demandé de la suivre en la tirant par le poignet.

Alors, si je comprends bien, selon Justin Trudeau, la définition de tolérance doit seulement s’appliquer lorsqu’il est question d’ethnies. Et on se vante qu’au Canada nous possédons la liberté d’expression! Dans cette situation, je cherche encore la fameuse tolérance qu’il y a eu de la part de M. Trudeau.

En fait, l’erreur qu’il a commise est de brimer la liberté d’expression d’une citoyenne canadienne qui paie probablement ses impôts tous les ans. Elle a bien droit d’être informée à propos de l’argent qu’elle débourse au gouvernement, non?

Enfin, si le gouvernement libéral continue à avoir le pouvoir dans les années qui vont suivre, est-ce que nous aurons encore le droit d’exprimer notre opinion ou il va falloir se conformer à ce que le fédéral en pense? En tout cas, ce parti politique vient de baisser dans mon estime.

Florence Naud

Trois-Rivières