Injustice aux citoyens

Vingt-deux mille payeurs de taxes et une dette de plus de 200 millions $ pour les citoyens de la ville de Shawinigan. Le maire Angers a demandé un projet de loi privé au gouvernement du Québec pour exempter de taxes municipales les propriétaires de condos et les futurs acheteurs de maison, pour une période indéterminée. Le projet de loi est présentement à l’étude à l’Assemblée nationale du Québec pour légaliser ce que fait présentement la Ville de Shawinigan illégalement, selon ce qu’a admis le maire en séance du conseil.

La dette va continuer à grimper et les contribuables (payeurs de taxes) vont payer la note pour les nouveaux propriétaires. À Saint-Jean-des-Piles, un entrepreneur a obtenu 30 ans d’exemptions de taxes.

On reçoit une péréquation de 3 millions $ du gouvernement du Québec pour soulager les comptes de taxes et l’argent sert à autre chose. Pourquoi dois-je absorber les coûts sur mes taxes alors que nous sommes la population la plus pauvre?

Une partie des propriétaires ne payeront pas de taxes tandis que l’autre partie sera surtaxée.

Carmen Melançon

Shawinigan

Je sais que je ne sais rien...

En réaction à la lettre de Claude Rompré intitulée «La Vie et l’Univers», publiée dans notre édition du 11 janvier dernier.

Dans sa lettre d’opinion parue dans ces pages, M. Rompré en vient à la conclusion que si l’Univers existe, c’est qu’il y a un Dieu créateur! Depuis des siècles, de nombreux individus (religieux, philosophes, savants, etc.) ont tenté de prouver de différentes façons, l’existence de Dieu. Jusqu’à maintenant, tous leurs essais – preuve ontologique, preuve cosmologique (celle que M. Rompré utilise pour arriver à sa conclusion), preuve physico-théologique et autres – ont toutes été réfutées! Finalement, on ne peut prouver par le raisonnement si Dieu existe ou non!

«Quand on croit détenir la vérité, il faut savoir qu’on le croit, et non pas croire qu’on le sait!» (Jules Riquier), tel que rapporté par le philosophe français, André Comte-Sponville dans son ouvrage intitulé L’esprit de l’athéisme.

En ce qui concerne, toutes ces discussions sur l’existence ou la non-existence de Dieu, mieux vaut s’en tenir au point de vue de Platon sur la connaissance: «Je sais que je ne sais rien!» et laisser la religion s’amuser avec ses jouets.

Maurice Milot

Trois-Rivières