Immigration: une solution responsable et modérée

Le chef de la CAQ, François Legault, dit qu’il est possible de mieux intégrer les familles étrangères qui arrivent dans notre province pour y vivre. Il croit qu’on peut les aider à mieux comprendre et respecter les valeurs qui nous sont chères: l’égalité homme-femme, la liberté de penser et de s’exprimer, l’éducation pour tous, la laïcité des institutions, l’apprentissage du français, etc.

Ce que je ne comprends pas, c’est la réaction que suscite la proposition de la Coalition avenir Québec chez certaines personnes. Pourquoi est-ce si épouvantable d’enfin oser dire que l’immigration n’est pas une réussite totale? C’est la simple vérité, on le constate tous. On sait qu’il y a des améliorations qui peuvent être apportées.

La CAQ propose une solution intelligente et modérée: accueillons 40 000 immigrants au lieu de 50 000 par année. C’est 10 000 de moins. Et concentrons nos efforts afin que 26 % de ceux-ci ne quittent pas après leur arrivée comme c’est actuellement le cas. Ce n’est pas sévère, c’est responsable!

Contrairement aux libéraux de Philippe Couillard qui n’osent même pas aborder le sujet de peur de perdre des électeurs, la CAQ a le mérite d’aborder de front les problèmes d’intégration que vivent plusieurs immigrants au Québec.

Moi, je veux un gouvernement qui pense comme la population. Je veux que mon premier ministre dise les choses comme elles sont. Je ne veux pas d’un gouvernement qui ouvre tellement grandes les portes de l’immigration qu’il en perd le contrôle.

Sébastien Bilodeau

Trois-Rivières