Stéphane Guay

Il y a l’homme qui plantait des arbres et l’homme qui sème la chicane

OPINIONS / En réaction à la lettre d’opinion de M. Stéphane Guay et son groupe, dans notre édition du samedi 27 avril, dans laquelle il fait la promotion du candidat à la mairie de Trois-Rivières, Jean Lamarche.

Dans le cadre du projet Vision zéro, M. Stéphane Guay et son groupe s’opposaient depuis le début à la réduction de la vitesse de 50 à 40 km/h. Jusque-là, je n’ai pas de problème, à la limite je peux comprendre. Mais depuis que le conseil de ville a accepté de mettre de côté l’idée de cette réduction, le groupe s’oppose maintenant au projet au complet. Pourtant, le groupe se dit pour la sécurité routière, mais contre le projet qui est pour la sécurité routière. Un discours pas facile à suivre et plutôt ambigu. M. Guay et son groupe sont contre quoi au juste?

À ce stade, il me semble évident que peu importe le nom que porterait le projet, le groupe serait contre.

De plus, le groupe ne cesse de dire que Vision zéro promulguait la diminution de la vitesse de 50 à 40 km/h mur-à-mur, alors que le projet n’a jamais prétendu faire du mur-à-mur. Cette façon de faire est de la malhonnêteté intellectuelle qui a pour but de manipuler la population. C’est carrément de l’acharnement.

J’y vois là une stratégie quelque peu malsaine. Que l’harmonie qui est revenue au sein du conseil de ville, sans être parfaite bien sûr, dérange quelques personnes.

Un détail qui me chicote: où était M. Guay quand l’ancien maire ne faisait qu’à sa tête pour réaliser ses projets. Que je sache, il n’a jamais déchiré sa chemise pour les zéros consultations passées, ou pour ce même maire qui a jeté à la poubelle plusieurs pétitions citoyennes ou ignoré les signatures de registres, tout en levant le nez sur quelque forme de consultation que ce soit.

C’est Martin Francoeur, éditorialiste au Nouvelliste, qui disait l’autre jour qu’en politique «il n’y a pas de coïncidence».

Quel est le réel but de cet acharnement? Chose certaine, ça tend à ramener la chicane qui régnait à l’époque.

Il y a un autre petit détail qui me dérange. Tous les candidats à la mairie de Trois-Rivières ont manifesté la même idée au sujet de Vision zéro, à quelques détails près. Pourquoi le groupe de M. Guay fait maintenant la promotion du candidat à la mairie, Jean Lamarche? Quelle est la vraie raison?

J’espère que la population réalise qu’il y a deux gros éléphants dans la pièce.

Christiane Bernier

Trois-Rivières