Il faut réveiller le centre-ville en hiver

OPINIONS / J’ai pris connaissance de l’article de Paule Vermot-Desroches intitulé «En nette amélioration» dans l’édition du 18 janvier du Nouvelliste. Dans l’article, le directeur général d’Innovation et développement économique (IDE) Trois-Rivières, Mario De Tilly, mentionnait que tout allait relativement bien au centre-ville de Trois-Rivières. Effectivement, le taux d’occupation des places d’affaires s’est amélioré et c’est une très bonne chose.

Mais nous devons constater que le centre-ville de Trois-Rivières devient très festif du mois de juin, lors du festival Danse Encore, jusqu’en octobre avec les Délices d’automne.

L’été, ça bouge: FestiVoix, aux spectacles à l’amphithéâtre, à l’animation sur la rue des Forges, etc.

Ensuite le centre-ville devient très tranquille de novembre jusqu’en mai. Le centre-ville est désert après 17 h et le samedi et dimanche, la situation ne s’améliore pas.

Les dernières Nuits Polaires remontent à l’hiver 2018. Était-ce la bonne formule? Afin d’y répondre, pourquoi ne pas tenir une consultation publique regroupant commerçants, citoyens, organismes, associations sportives, etc.? Une telle consultation avait eu lieu lors de l’implantation du Carré de la Fosse en mai dernier.

À partir de la mi-février, il y a un espace événementiel qui doit être comblé. Des événements tous les week-ends incluant Trois-Rivières à table et le Salon du livre en mars, jusqu’à l’ouverture des terrasses à la mi-avril. Des événements culturels avec la contribution des bars du centre-ville, événements sportifs en associant les Aigles, les Patriotes ainsi que le Grand Prix, des événements familiaux, etc.

D’ailleurs, est-ce pensable de déplacer le Festival de cinéma TR-IFF en février ou mars plutôt qu’en novembre?

Nous ne pouvons rivaliser avec des événements tels que Montréal en lumière et le Carnaval de Québec, mais les citoyens de Trois-Rivières peuvent être créatifs. Alors pourquoi ne pas s’impliquer et créer quelque chose qui nous ressemble et surtout qui nous rassemble pour faire de Trois-Rivières une ville animée à l’année à partir de l’hiver 2021?

Denis Trépanier

Trois-Rivières