Hockey Mauricie: une décision injuste et lourde de conséquences

OPINIONS/ Dans l’article de M. Louis-Simon Gauthier «La grogne ne s’estompe pas au Cap», les gens de Hockey Mauricie tentent très laborieusement de justifier leur mauvaise décision qui pénalise plus de 70 jeunes joueurs de hockey du Cap. Rectifions des faits et amenons des précisions…

En réaction à l’article de Louis-Simon Gauthier intitulé «La grogne ne s’estompe pas au Cap», publié dans notre édition du 13 novembre.

Le vice-président de Hockey Mauricie, Émile Desmarais, compare le début de saison difficile des cinq équipes (Barons) du Cap avec celui d’autres équipes qui connaissent des difficultés. Il y a une énorme différence, dans le cas du Cap, c’est VOUS qui les avez acculés là, par les circonstances. Je cite M. Desmarais: «Les Barons ont fait des choix, ils doivent les assumer». Quoi? Quel choix les Barons ont-ils fait? Absolument aucun! C’est carrément un mensonge qui vise à justifier une décision injuste dont visiblement on ne veut pas nous dire la vraie raison qui se cache derrière.

Nous réfutons totalement le prétexte «d’équité» évoqué par Hockey Mauricie. Lors d’une réunion avec Hockey Mauricie, avec des listes de joueurs et chiffres à l’appui (pointage des parties hors concours) nous avons prouvé que les prétentions de Hockey Mauricie étaient fausses.

Vous dites que c’est triste que je ne lâche pas le morceau. Savez-vous ce qui est beaucoup plus triste encore? À aucun moment dans toute cette saga, nous avons senti que Hockey Mauricie avait un tant soit peu d’empathie ou même de considération pour les jeunes qui se font lessiver 13-1 ou 15-0 à cause de votre décision. Pour vous, ce n’est même pas un point dans la discussion. C’est beaucoup plus important de protéger votre nouvelle structure double lettre. Ça lève le cœur.

Vous terminez en nous invitant siéger au CA de Hockey Mauricie… Je me permettrai aussi une invitation. Venez prendre place derrière le banc d’une de nos équipes pour quelques parties, tiens pourquoi pas les Barons Bantam B! En quatre parties, ils ont marqué un but et en ont encaissé 32… Vous verrez de près ce que vos décisions prises dans des bureaux qui semblent bien bien loin des patinoires font subir à nos jeunes. En plus, je ne parle même pas des joueurs qui ont cessé de jouer au hockey à cause de cette situation.

En terminant, vous aimez beaucoup citer des règlements administratifs de Hockey Québec. Voici une partie de l’article, le 4.1.2:

Équipes équilibrées

Lorsque plus d’une équipe sont formées pour une division et classe données dans une même organisation ou association, lesdites équipes doivent obligatoirement être équilibrées et évoluer l’une contre l’autre durant toute la saison afin de favoriser une compétition équitable entre les équipes dans une même ligue ou d’une même section.

Avec nos huit buts pour versus nos 68 buts contre la fin de semaine dernière pour nos équipes du Cap, votre décision vient carrément à l’encontre de vos propres règlements. Pouvez-vous nous dire aujourd’hui ce que cette décision a apporté de positif?

On cherche toujours…

Daniel Robitaille

Entraîneur bantam et midget A