Donald Trump

Fin du shutdown, début de la fin pour Trump

Finalement, c’est l’évidence même.

Bien au-delà de sa stupide (et stratégique?) demande d’un mur à 5,7 milliards $, Donald Trump ne veut pas lever le shutdown parce qu’il sait très bien que les (nombreuses) commissions d’enquêtes à la Chambre des représentants – maintenant dirigée par les Démocrates – le mèneront à sa perte.

Les questions continues des Démocrates pourraient même lui enlever le droit ou le temps de préparer et transmettre son discours sur l’état de l’Union. («Il sera formidable», selon Trump).

Curieusement, cela pourrait lui être plus avantageux pour la suite des choses «politiques»; imaginez le nombre d’imbécillités, de faussetés et possiblement «d’attaques» qu’il aurait dites!

Quant aux Démocrates, je leur souhaite de laisser faire l’impeachment (processus de destitution). Trump n’aura pas le choix de démissionner à plus ou moins court terme – afin d’éviter d’aller en prison.

Et oui, les nombreux chefs d’accusations – dont certains de nature criminelle – qui seront dévoilés sous peu par les résultats de l’enquête du procureur Muller «crèveront sa balloune», enfin!

Jacques Lambert

Saint-Barnabé

Un drame qui aurait pu être évité

Un simple portique, comme dans la plupart des foyers à habitations multiples, (une porte avec clé et l’autre sans), aurait évité le décès de madame Hélène Rowley Hotte, la mère de Gilles Duceppe!

Maurice Milot

Trois-Rivières

Des publicités qui soulèvent des questions

Depuis quelques semaines nous sommes inondés par des publicités vantant l’Université du Québec à Trois-Rivières sur les ondes des stations locales des réseaux de télévision.

Ces publicités, de mauvaise qualité, visent à convaincre les étudiants de s’inscrire à l’UQTR.

Il est connu que les campagnes publicitaires à la télévision coûtent très cher.

Nous savons également que les universités se plaignent de sous-financement de la part de nos gouvernements.

Deux questions:

> Quel budget est employé pour ces dépenses?

> Quel en est le retour sur l’investissement?

Raynald Héroux

Trois-Rivières