Un premier festival de philosophie aura lieu à Trois-Rivières du 15 au 17 juin prochains.

FestiPhilo de Trois-Rivières : lire les philosophes

Il y a bien des années de cela, un jeune entrepreneur me confiait son quasi-désarroi face au tournant de sa vie. Il était au cœur de celle-ci, ce qu’on appelle le mitan de la vie, cette période charnière que la psychologie moderne considère la crise de la quarantaine (entre 35 et 45 ans).

Je ne savais que dire à ce jeune qui était un leader de cette société riche et de surconsommation.

Après ses confidences, je lui ai fait cette suggestion ; «lis les philosophes» !

Si je rencontrais à nouveau une personne qui me témoignerait un passage difficile dans sa vie, je lui recommanderais encore de lire les philosophes, tout simplement parce que ceux-ci nous ramènent à soi, à notre foi en nous.

Sans ce nécessaire apprentissage qui ose nous remettre en question de façon permanente, il y a des nœuds dans notre vie, lesquels, au fil des ans, s’accumulent et se resserrent ; ils viennent ainsi à étouffer notre enthousiasme à la vie, nous empêchent de la vivre pleinement et surtout, joyeusement.

Les philosophes n’ont pas la vérité, mais ils la cherchent; voilà la puissance de leur réflexion s’ils sont de bons philosophes: ils n’imposent pas leurs vérités, mais les font découvrir par une réflexion posée. Ils permettent ainsi l’enrichissement de nos propres réflexions aux leurs, et donc, la découverte d’un sens à nos épreuves et à nos joies d’ici-bas.

La philosophie n’est pas une publicité de plus sur les leurres de celle-ci. La philosophie cherche constamment l’équilibre entre joie et passion, entre épreuve et croissance humaine, entre le bien et le mal; les réponses sont uniques à chacune et chacun et permettent de créer un sens à la vie et la mort.

Lire un philosophe permet d’être de son temps, de replacer l’essentiel au cœur de chaque moment de la vie, de sa vie. L’essence de la vie redevient la priorité à chercher, à découvrir et à faire vivre au quotidien avant de trépasser.

Lisez les philosophes et ayez foi en vous, en votre joie et votre façon de créer ce bonheur de vivre sur cette planète avec les autres êtres qui cherchent la raison à leur existence. Nous sommes tous philosophes dans l’âme; il faut le découvrir et lui permettre de devenir notre maître qui sait nous aimer...

À cette fin, il y aura un premier festival de philosophie à Trois-Rivières du 15 au 17 juin prochains (2018) organisé par la Société de philosophie des régions au cœur du Québec ( Université du Québec à Trois-Rivières - Société de philosophie des régions au cœur du Québec) (voir le site Facebook du FestiPhilo pour la programmation) ; le «FestiPhilo»: voilà une première occasion de découvrir cette sagesse qui habite en chaque personne et qui demande à mûrir avec ce temps de vie ici-bas.

Le journal «Le Devoir» a créé «Devoir de Philo»; Trois-Rivières ajoute son Festival de philosophie! La vie, c’est apprendre à penser librement et non pas à obéir servilement; là est la conception de sa joie.

François Champoux

Trois-Rivières