«Féminisme», «misandrie» et «sexisme»

Ne nous le cachons pas: les féministes ont la vie dure depuis quelque temps. Dès qu’une opinion controversée concerne l’égalité homme-femme, les féministes sont accusés d’extrémistes et les insultes pleuvent.

C’est probablement dû au fait à l’association «femmes qui se battent pour une opinion» et «féminisme». Pourtant, il pourrait s’agir plutôt de sexisme ou de misandrie. Il y a souvent un certain manque d’éducation à ce propos.

Prenons la définition du mot «féminisme»: il s’agit d’une «doctrine qui préconise l’égalité entre l’homme et la femme, et l’extension du rôle de la femme dans la société.» Autrement dit, le féminisme ne veut pas la domination des femmes sur les hommes, elle veut l’égalité simplement.

Si un groupe ou une personne souhaite voir une société où le pouvoir n’appartient qu’aux femmes ou qui a des idées qui donnent aux hommes un statut de seconde classe, les termes «sexisme» ou «misandrie» devraient être choisis au lieu de «féminisme». Ce groupe ou cette personne s’autoproclame peut-être féministe, mais ce n’est pas vraiment le cas. Le mot «sexisme» signifie une discrimination basée sur le sexe et «misandrie» est l’opposé de «misogynie», c’est-à-dire qu’il signifie une aversion pour le sexe masculin.

Donc, avant de blâmer le féminisme à tort et à travers, il faut prendre le temps de bien s’informer. Le véritable féminisme veut l’égalité un point c’est tout. Il est vrai que tous les féministes ne s’entendent pas sur tous les points. C’est tout à fait normal dans une société démocratique d’avoir des débats.

Bref, en connaissant bien les définitions, il devient beaucoup plus difficile de détester ces vilaines sorcières de féministes!

Paméla Boucher

Saint-Jérôme