Favorisons la serriculture

OPINIONS / Nous nous posons beaucoup de questions en ces temps difficiles: autant du point de vue environnemental, économique et social.

Je souhaiterais que le gouvernement provincial actuel prenne la décision suivante: aider les producteurs horticoles québécois à passer en mode complémentaire à la serriculture.

Évidemment, la consommation d’énergie va alors augmenter et il serait souhaitable qu’Hydro-Québec leur propose un tarif favorable. On le fait pour les alumineries qui, en ce moment du moins, exaspèrent nos travailleurs. Alors pourquoi ne pas le faire pour ces producteurs qui sont implantés dans les régions, qui offrent des produits intéressants et qui sont à la fois des ressources d’emplois ?

Permettre à la serriculture de se développer aurait pour effet de nous permettre d’encourager le développement régional, de manger mieux et de ne pas importer autant des produits qui franchissent des millions de kilomètres.

Verdissons notre horticulture et cela devrait aller mieux.

Alain Soulard

Trois-Rivières