La maison blanche sur le site du parc de l’Exposition.

Encore la même chanson

Encore une fois, on se prépare à détruire un immeuble qui a un cachet historique!

Coûte trop cher pour le rénover! C’est là la chanson habituelle de nos supposés représentants qui, par exemple, trouvent toujours des millions de dollars pour faire danser le peuple et pas une cenne noire pour entretenir un immeuble comme la petite maison qui, à défaut d’être habitée d’une façon permanente, pourrait servir de lieu de rencontre de nos élus avec des personnages importants! Utilisons un peu de bons sens et un peu de bons sous. Pour une fois!

Maurice Milot

Trois-Rivières